Un collectif d’OSC présente un coq mort disant que c’est «la dépouille de l’emblème prédateur de la France» en Afrique

Le collectif des organisations de la société civile pour le Sahel a, ce mercredi 7 septembre 2022 au cours d’un point de presse, porté son soutien et sa solidarité au peuple malien.

Les membres de ce collectif appellent tous les Africains et les «vrais amis de l’Afrique à faire corps avec les autorités maliennes pour exiger la tenue sans délai de la réunion d’urgence demandée par elles au conseil de sécurité de l’ONU».

«Peuples du Burkina Faso et d’Afrique, ne nous trompons pas de combat, ne nous trompons pas d’adversaire, ne nous trompons pas de timing. Le peuple malien s’est engagé résolument dans une voie salutaire pour la reconquête de sa souveraineté», a déclaré Larba Israël Lompo, porte-parole du collectif.

Larba Israël Lompo

Au cours de ce point de presse, Israël Lompo a brandi un coq mort peint aux couleurs nationales de la France pour signifier la mort de cet emblème qui, dit-il, sévit l’Afrique.

«Le collectif des organisations de la société civile pour le Sahel présente au monde entier la dépouille de cet emblème qui se change en prédateur des emblèmes des pays Africains», a-t-il dit.

Il a poursuivi que quand la France vient intervenir dans un pays, elle débaptise sa force d’intervention d’un nom mystique qui contribue à détruire les différents pays où elle intervient.

« La Côte d’Ivoire : La force d’intervention française était «Licorne». La licorne est le seul animal mystique au monde capable de tuer un éléphant. Or l’emblème de la Côte d’Ivoire est l’éléphant.

Le Mali, les forces d’intervention française sont Serval et Barkhane. Le serval est le seul animal né entre le chat sauvage et le panthère, sa langue fait 5 m. Il se nourrit d’oiseaux.

L’emblème du Mali, c’est un vautour au cou doré qui couvre la mosquée de Ségou. Barkhane, ce sont des dunes de sable en forme croissant, utilisées par des habitants du Sahel pour cacher leurs trésors pendant des déplacements. Une sorte de coffre-fort », a-t-il expliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.