Rémunération des ministres au Burkina : « Aucun ministre n’a négocié son salaire », clarifie Lionel Bilgo

À l’issue du conseil des ministres de ce mercredi 18 mai 2022, le porte-parole du gouvernement, Lionel Bilgo, a communiqué sur un ensemble de sujets préoccupants de la nation. Il s’agit notamment de l’arrivée d’une délégation de la CEDEAO au Burkina Faso, des dommages causés à la mine d’or de Houndé, de l’évolution des opérations de sauvetage des mineurs de Perkoa et des salaires perçus par les ministres.

Le porte-parole du gouvernement, Lionel Bilgo a signifié que de nombreux ministres ont beaucoup perdu en termes de rémunération, répondant ainsi à l’une des questions qui lui a été adressée à l’issue du traditionnel conseil des ministres.
Pour lui, s’il fallait négocier les salaires au cas par cas le gouvernement ne s’en sortirait pas.

Il a rappelé toutefois que la procédure de rémunération appliquée avait déjà été expliquée par le secrétaire général du gouvernement et que d’autres explications viendront dans les prochains jours.

S’agissant de la mine de Perkoa, le gouvernement a affirmé que les recherches se poursuivent tout en apportant un soutien aux familles des victimes dans l’attente. « Le travail se poursuit jusqu’à ce matin encore, de l’eau a été puisée jusqu’à hauteur de deux mètres. C’est trois millions de litre d’eau qui sont puisées par jour afin de retrouver les huit travailleurs de la mine de Perkoa », a souligné Lionel Bilgo.

L’ouverture d’une enquête judiciaire sur la mine de Houndé

Concernant les dommages causés à la mine de Houndé, le gouvernement a assuré que les interpellations se poursuivent et que des mesures ont été prises pour sécuriser le site. Le bilan dressé suite aux dégâts enregistrés, fait état de sept blessés, trente véhicules, quarante motos du personnel, dix engins dont des bus, treize magasins et six conteneurs incendiés.

En vue de situer les responsabilités et comprendre le fond du problème, une enquête judiciaire a été ouverte, a précisé le ministre Lionel Bilgo.

L’arrivée d’une délégation de la CEDEAO au Burkina

Il a également annoncé lors de son compte-rendu, l’arrivée d’une délégation de la CEDEAO depuis hier mardi 17 mai 2022 au Burkina Faso sur demande du gouvernement de la transition. À l’entendre, c’est une délégation de seize experts des domaines militaire et sécuritaire, mais aussi humanitaire et politique. L’objectif étant de leur fournir selon le gouvernement, l’ensemble des éléments nécessaires à leur appréciation de la situation nationale.

Au sujet d’une rumeur sur un voyage du président du Faso à l’étranger, le ministre Lionel Bilgo a confirmé qu’il s’agissait belle et bien d’une rumeur. « Le président du Faso n’a jamais quitté le Burkina Faso encore moins pour se rendre en France. Il a même présidé le conseil des ministres de ce jour », a-t-il insisté.
Il a par conséquent appelé les hommes et femmes de médias à travailler à étouffer les fake news dans un monde de promotion de l’intox et de la désinformation.

Hamed NANEMA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.