Ramadan market, édition 2022 : Des produits de première nécessité à des prix abordables pour les plus démunis

Comme à l’accoutumée, le Centre d’études de recherche et de formation islamique (CERFI) a encore respecté son engagement en organisant sa foire dénommée « Ramadan market », édition 2022. Cette foire, qui est à sa 6e édition, est organisée au profit des fidèles musulmans notamment les plus démunis afin de leur permettre de pouvoir s’octroyer des produits de première nécessité à des prix abordables en ce mois de Ramadan. Ladite foire est ouverte cette année jusqu’au 14 avril 2022 à Ouagadougou (côté sud du CERFI, situé dans le quartier des 1200 logements).

Des jus de fruits, des dattes, du sucre, des épices, du riz, de la farine de maïs, des tisanes, des grumeaux de petit mil, etc. On y trouve presque du tout pour combler le panier de la ménagère et à moindre coût. Et ce, dans le but de permettre à chaque fidèle musulman de rompre son jeûne sans aucun souci, selon les dires du chargé de communication de Ramadan market, Rasmané Mandé.

Vue des exposants et leurs produits

« C’est une foire qui est organisée pendant le temps de Ramadan de chaque année par le Centre d’étude, de recherche et de formation islamique (CERFI) au profit des fidèles musulmans notamment les plus démunis. Et le but, c’est de contrer un tant soit peu l’augmentation des prix des denrées de première nécessité pendant le mois de Ramadan », dit-il.

Rasmané Mandé, chargé de communication de Ramadan market

L’initiative est à sa 6e édition et permet aux fidèles musulmans, surtout les plus démunis, d’avoir de quoi rompre leur jeûne chaque jour afin de profiter de ce mois de Ramadan, explique le chargé de communication. Quant à la condition de participation, il a fait savoir que c’est d’accepter de diminuer les prix des produits de première nécessité au niveau de la foire afin de rendre accessibles aux petites bourses. Et cette année, la foire est étalée sur quatorze jours (31 mars au 14 avril 2022) », a-t-il souligné, tout en précisant qu’au-delà des produits de première nécessité, même ceux qui ne sont pas prohibés par l’Islam sont accepté sur le site qui est libre d’accès.

Isaac Ben Yaro, exposant des produits de première nécessite

Répondre à un appel du mois de Ramadan

Pour Yaya Koumtoubré qui est à sa 6e participation à cette foire, c’est une occasion de faire du bien aux autres afin de profiter de toutes les bénédictions de ce mois de Ramadan. Et c’est pourquoi, il faut vendre moins cher pour permettre à tout le monder d’acheter. A titre d’exemple, il vend les dattes simples à 1 000 francs le kilogramme au lieu de 1 250 ou 1500 et les dattes greffées a 1500 au lieu de 1750 FCFA. Isaac Ben Yaro, lui aussi exposant qui est à sa 2e participation vend ses produits moins chers par rapport à dehors. Le fait de vendre à moindre coût en ce temps béni de Ramadan, permet, selon lui, d’être plus sociable envers les autres et de répondre à l’un des appels de ce temps de Ramadan qu’est le partage et la solidarité.

Yaya Coulibaly, vendeur de tisanes à Bobo-Dioulasso et exposant a la foire de Ramadan market de Ouagadougou

C’est aussi l’avis de Yaya Coulibaly qui est lui venu spécialement de la capitale de la région des Hauts Bassins pour participer à cette foire qui répond à ses attentes en tant que fidèle musulman. L’homme dit aimer aider les autres et cette foire est une occasion pour lui de faire ce qu’il aime faire. Ses produits sont plutôt thérapeutiques, parce qu’ils permettent, selon lui, de lutter contre l’hyperglycémie du fait que pendant ce temps de Ramadan, les gens consomment beaucoup de sucre.

Yvette Zongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.