Ouagadougou : La capitale des PME du 27 juin au 1er Juillet 2022

Le ministère du développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises a procédé au lancement officiel de la journée mondiale des micros, petites et moyennes entreprises (MPME) ce mardi 28 juin 2022 à Ouagadougou. Pendant 5 jours, des acteurs des micros, petites et moyennes entreprises (MPME) des 13 régions du Burkina Faso seront à Ouagadougou.

La 3e édition de la Journée mondiale des micros, petites et moyennes entreprises se tient du 27 juin au 1er juillet 2022 à Ouagadougou. Le thème retenu pour cette édition est « contribution des PME du secteur de l’artisanat à la promotion des économies locales : opportunités, défis et perspectives ». Des panels, des conférences, des formations et des expositions vont meubler cette édition de la journée mondiale des PME.

Lancement officiel de la journée mondiale des micros, petites et moyennes entreprises (MPME)

Le ministre en charge du commerce et de l’artisanat, Abdoulaye Tall, a indiqué que la  célébration de l’édition 2022 de la journée des PME au Burkina Faso, se veut un cadre pour mettre en lumière une catégorie spécifique d’acteurs, à savoir les femmes et les jeunes entrepreneurs et un secteur, l’artisanat.

99% du tissu économique…

« L’occasion est belle de mettre un accent particulier sur la précieuse contribution des acteurs du secteur de l’artisanat, au développement des économies locales au Burkina Faso, malgré les défis actuels liés à la situation sécuritaire.

Dans notre pays, les MPME représentent environ 99% du tissu économique et contribuent à la formation du PIB à hauteur de 35%. C’est dire tout le rôle important que jouent ces micros, petites et moyennes entreprises dans le système socioéconomique, par leur aptitude à créer de la richesse et des emplois décents et donc à contribuer au développement  durable et inclusif de notre cher pays », a-t-il précisé.

En effet, l’artisanat occupe plus de deux millions de personnes et son développement contribuera à impacter le niveau de vie de la population à la base.

« Avec 40 corps de métiers répartis dans 240 métiers dans l’espace UEMOA, l’artisanat au Burkina Faso est un puissant vecteur de réduction du chômage des jeunes pour des moyens moins conséquents à mobiliser », a lancé le ministre Tall.

Le président du comité d’organisation de cette journée mondiale des PME, Honoré Kietyeta, a fait savoir que cette activité offre en un seul lieu d’accéder aux connaissances et aux informations utiles pour les micros, petites et moyennes entreprises (MPME).

A l’écouter, durant les cinq jours les acteurs des PME vont bénéficier de 18 programmes de formations. La Porte-parole de l’ensemble des PME, Mariam Koéta, a précisé que c’est le second secteur pourvoyeur d’emplois après l’agriculture et l’élevage.

Cependant, elle a égrainé un chapelet de difficultés que rencontre le secteur. Il s’agit, entre autres, des difficultés liées à l’accès aux financements, aux équipements, l’insécurité et l’insuffisance de formation professionnelle.

Le Premier ministre Albert Ouédraogo et Damo Justin Barro

A cet effet, la marraine de cette édition de la journée mondiale des micros, petites et moyennes entreprises, Germaine Compaoré, a souligné que des formations seront servies aux participants à savoir le marketing de l’artisanat et digital, le civisme fiscal et la protection des œuvres intellectuelles.

Le Premier ministre, Dr Albert Ouédraogo, a affirmé avoir beaucoup travaillé sur la question des petites et moyennes entreprises au Burkina Faso.

La cérémonie de lancement officiel de cette édition a été ponctuée par le défilé des artisans des 13 régions du Burkina Faso. Egalement, des trophées d’honneur ont été décernés à des personnalités qui se sont distinguées positivement dans le domaine de l’artisanat.

Jules César KABORE et Welly TAMBOURA (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.