Mines: Le Burkinabè Adama SORO porté à la tête de la Fédération des Chambres des Mines de la CEDEAO

Adama SORO, Président de la Chambre des Mines du Burkina, a été élu Président de la Fédération des Chambres des Mines de la CEDEAO par ses pairs, ce jeudi, 2 juin à Accra au Ghana pour un mandat de deux ans.

Par La Rédaction

Du 1er au 3 juin s’est tenue à Accra l’édition annuelle du WAMPEX/COM, le forum minier du Ghana, en marge duquel l’Assemblée Générale élective de EFEDCOM, la Fédération des Chambres des Mines de la CEDEAO a procédé au renouvellement de son bureau et le Burkinabè Adama Soro a été porté à la tête de l’organisation sous régionale en succédant au Ghanéen M. Kwame ADDO Kufor qui a présidé aux destinées de la fédération pendant deux mandats de 2017 à 2022.

L’objectif de cette organisation ouest africaine est de faire du plaidoyer auprès des acteurs privés et publics notamment les gouvernements; les organisations nationales et multilatérales, pour une harmonisation des bonnes pratiques et des législations minières dans l’espace CEDEAO et de promouvoir les bonnes pratiques en matière d’exploitation minière responsable dans une démarche de développement durable au bénéfice de l’ensemble des parties détentrices d’enjeux notamment les Etats, les communautés hôtes et les sociétés minières.

Mines CEDEAO Adama Soro
Adama Soro au milieu, quatrième position de la gauche vers la droite

EFEDCOM est une institution créée en 2017 et dont le Burkina Faso est membre fondateur. Elle regroupe les chambres des mines et les associations minières de l’espace CEDEAO et compte à ce jour 7 pays membres à savoir : le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée, le Liberia et le Nigeria ainsi que l’Association des femmes du secteur minier.

A la suite de son élection, M. SORO a exprimé un sentiment de fierté pour l’honneur fait à son pays à travers sa modeste personne, pour assurer la présidence de la fédération des chambres des mines de la CEDEAO.

Mines CEDEAO Adama Soro
Adama Soro habillé en noir tenant le micro

« En ces moments difficiles pour notre pays, qui malgré tout, se montre résilient et notamment grâce à son secteur minier qui traverse une période de turbulences ; c’est la solidarité des chambres des mines de la sous-région qui est exprimée en faveur du Burkina Faso, qui devra à travers ce poste faire avancer des questions importantes pour le secteur minier et qui peuvent trouver une réponse appropriée dans une approche d’une plus grande concertation et une unité d’action sous régionale », a déclaré le nouveau président élu de la Fédération des chambres des mines de la CEDEAO.

Renforcer l’intégration économique des opérations minières au tissu économique régional

En marge de la clôture du forum minier d’Accra, M. SORO a décliné les questions essentielles de son chantier. Parmi celles-ci, on peut retenir « la valorisation des chaines de valeur régionales en matière de contenu local ainsi que la maitrise des chaines d’approvisionnement en privilégiant celles nationales et régionales surtout dans un environnement International de plus en plus source d’inflation », fera-t-il observer.

Il y a aussi la compétitivité des opérations minières à travers notamment « la baisse des coûts de production en mutualisant sur le plan régional des facteurs de production tels que l’énergie et la fabrication de consommables essentiels (produits chimiques, intrants du processus de traitement, équipements de protection personnelle, etc.) pour l’industrie », a déclaré le président de la faîtière des minières de la CEDEAO.

Le renforcement de l’intégration économique des opérations minières au tissu économique régional préoccupe M. SORO qui dit l’avoir en projet à travers « la promotion du dual-listing dans les différentes bourses régionales ».

« La résolution de la question de la cohabitation entre mines industrielles et mines artisanales et la lutte contre l’insécurité » figurent aussi en bonne place dans la feuille de route de Adama Soro par ailleurs, Directeur Pays et Vice-Président chargé des Affaires Publiques du groupe minier Endeavour Mining et Président de la Chambre des Mines du Burkina Faso.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.