« Malaïka » : Une série de dessins animés pour valoriser la culture burkinabè

Pit production et Joy of living/BF ont animé une projection presse de leur série animée « Malaïka, patrimoine culturel d’une nation », ce jeudi 31 mars 2022 à Ouagadougou.  

« Malaïka, patrimoine culturel d’une nation » est une série animée visant la promotion de la culture burkinabè à travers les frasques de l’héroïne Malaïka. En effet, cette dernière est une adolescente albinos qui au travers des différents épisodes permet de découvrir et d’apprécier les subtilités culturelles, artistiques et touristiques du Burkina Faso.

Notre souhait de pouvoir c’est d’insérer notre programme dans les chaines de télé à travers cette série

Avec cette série, les producteurs ont manifesté le souhait d’inculquer la valeur de la cohésion sociale. Pour cela, l’accent est mis sur l’éducation des enfants comme levier essentiel de cette cohésion. « Nos chaines sont inondées de dessins animés d’autres cultures à travers leurs dessins animés. Notre souhait c’est de pouvoir insérer notre programme dans les chaines de télé à travers cette série », a fait savoir André Tapsoba, réalisateur de la série.

Malaïka, l’héroïne de la série est albinos. Pour les producteurs, ce choix n’est pas anodin et sort de l’ordinaire. Aussi, ce choix vise à amener les enfants à aimer leur copains albinos. Et permettre également aux albinos de s’exprimer.

« Nous, on a juste voulu prendre une albinos, pas pour dépeindre la difficulté d’être albinos, mais juste une héroïne : en fonction de cela, les gens s’identifient à elle car l’albinos est une personne comme les autres et a également des droits », a fait montre Wilfried Paré, producteur de la série. 

Plusieurs thèmes majeurs sont abordés dans la série à savoir le sport et le loisir à travers la lutte en pays San, tir à l’arc en pays Lobi, course de chameaux en pays peulh, le Binon. D’autres thèmes comme les Rites et coutumes, l’environnement, l’art et l’artisanat. C’est d’ailleurs, ce thème qui est abordé dans « les fresques murales de Tiébelé » qui a fait objet de projection.

A noter que la série animée « Malaïka, patrimoine culturel d’une nation » est une production burkinabè de 27 épisodes de 7 minutes chacun avec un coût de près de 7 millions par épisode. Elle sera sous-titrée en 4 langues.

Aminata Catherine Sanou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.