Hadj 2022 : Le Burkina autorisé à envoyer 3686 pèlerins

Dans ce communiqué, le ministère des Affaires religieuses et coutumières annonce qu’après deux ans d’interruption due au Covid-19, le pèlerinage à la Mecque est de nouveau possible.

Le Burkina Faso a obtenu du gouvernement saoudien, un quota de 3 686 pèlerins.

Retrouvez dans ce communiqué, les critères pour prendre part au Hadj 2022.

Le ministre des Affaires religieuses et coutumières a l’honneur d’informer la population burkinabè en général et la oummah islamique en particulier de la tenue effective du hadj, édition 2022. Après deux années d’interruption due à la pandémie à coronavirus, le ministère du hadj et de la oumrah du royaume d’Arabie saoudite, ouvre à nouveau les portes des lieux saints au monde musulman du 05 au 12 juillet 2022.

Des quotas ont été alloués et communiqués aux différents pays en tenant compte des mesures préventives imposées dans le cadre de la lutte contre ladite pandémie. C’est dans ce cadre que le Burkina Faso s’est vu octroyer un quota de trois mille six cent quatre-vingt-six (3686) pèlerins. Ce contingent est soumis au strict respect du protocole sanitaire et désigné selon de nouveaux critères du hadj.

Ainsi, les critères suivants conditionnent entre autres le hadj 2022 au Burkina Faso :
-  être âgé(e) de moins de 65 ans ;
-  présenter un test PCR négatif de la Covid-19 pour un échantillon prélevé 72h avant la date de départ pour les lieux saints ;
-  être à jour du vaccin contre la Covid-19 ;

Le premier vol départ des pèlerins du Burkina Faso est fixé à la date du 18 juin 2022.
A cet effet, la signature, en Arabie saoudite, de la convention avec le ministère des Affaires religieuses et coutumières, dont la date sera communiquée dans les tout-prochains jours par le ministère du hadj saoudien permettra d’établir une cartographie de l’organisation de la présente édition du pèlerinage. En attendant, les cent-vingt-et-une (121) agences de voyages et de tourisme agréées, ainsi que la compagnie de transport recrutée, sont à pied d’œuvre pour assurer une bonne organisation du cinquième pilier de l’islam aux pèlerins du Burkina Faso.

Une conférence de presse reviendra sur les détails de l’organisation et constituera une occasion pour répondre aux préoccupations des pèlerins, des médias et du grand public sur les articulations du hadj 2022.

Issaka SOURWEMA
Officier de l’Ordre du Mérite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.