Football : Hubert Velud, le nouvel entraîneur des Étalons A

Les Etalons du Burkina Faso ont un nouvel entraîneur en remplacement de Kamou Malo. Il s’agit du sélectionneur français Hubert Velud. En s’attachant les services de cet homme, la Fédération Burkinabè de Football (FBF) s’attache les services d’un entraîneur dont la réputation n’est plus à démontrer sur le continent, en particulier dans les pays du Maghreb.

Hubert Velud est titulaire d’une licence UEFA pro. Il a fait la plus grande partie de sa carrière en Afrique, notamment en Algérie, au Benin et au Togo. Il a désormais la lourde tâche de ramener la sérénité et la discipline au sein de l’écurie. Il devra aussi qualifier les Etalons pour la prochaine CAN qui se jouera au bord de la Lagune Ebrié. Pour ce faire, il devra sortir de la poule B où sont logés les Eperviers du Togo qu’il connait bien, le Cap-Vert et l’Eswatini (ancien Swaziland). Il aura comme adjoints Firmin Sanou et Oscar Barro.

Qui est Hubert Velud ?

Le Sélectionneur français Hubert Velud est un ancien gardien de but du Stade de Reims. Le nouveau sélectionneur des Etalons a entrainé le TP Mazembe. C’est en France, notamment à Chalons-sur Marne qu’il a commencé sa carrière d’entraineur en 1999. Trois années plus tard, il décroche son premier titre : champion de France de National 2002 avec le Clermont Foot Auvergne, hissant le club pour la première fois en Ligue 2.

Mais c’est en Algérie qu’il a réalisé ses meilleures performances avec l’ES Sétif, l’USM Alger. Il a d’ailleurs été élu meilleur entraineur de la Ligue 1 algérienne pour la saison 2012-2013, à l’occasion des 5es Oscars du football algérien. Il a en effet engrangé 14 victoires en 15 matches.

Avec l’USM Alger, le sélectionneur français de 64 ans enchaînera 22 matches sans défaite au cours de la saison 2013-2014. Le club est sacré champion d’Algérie. Ce titre fera de lui le premier entraineur étranger à remporter deux titres de champion d’affilée avec deux clubs différents. Logiquement, il a été élu pour la deuxième fois meilleur entraîneur de la Ligue 1 algérienne en mai 2014. il a été aussi sélectionneur de l’équipe du Soudan de 2020 à 2022 où il sera limogé à un mois de la CAN 2021 au Cameroun.

Douloureux souvenir du Togo

Sa première expérience africaine le conduit au Togo, où il est nommé sélectionneur national, succédant au Belge Jan THYSSEN en septembre 2009. Il qualifie les Togolais d’Adebayor pour la CAN 2010 en Angola grâce à une victoire décisive contre le Gabon, le 14 novembre 2009. À la suite d’une attaque menée par des rebelles angolais à l’encontre du bus de la sélection togolaise le 8 janvier 2010, il est touché au bras par une balle. Lors de l’attaque, Amélété Abalo, son adjoint, est tué d’une balle dans le ventre. Et les Eperviers, traumatisés, rentrent au pays.

Obissa Juste MIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.