Djibo : Convoi chargé de vivres au départ et chargé de monde au retour, éléments de réponses

La « Grande Muette », sans grand bruit, a escorté récemment un énième convoi de camions chargés de vivres pour ravitailler la ville de Djibo. Le convoi de grande envergure de retour a été aperçu dans des villes et même à Ouagadougou le 12 mai 2022. Mais, des populations profitent généralement de ce type de convoi pour rejoindre d’autres localités notamment la Capitale burkinabè. Ce qui peut faire croire à un déplacement massif non organisé des populations, apprend-on de sources sécuritaires.

Newton Ahmed Barry (NAB), journaliste et ancien Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), est l’un des premiers à lancer l’alerte. Il informe, en effet, d’un éventuel déplacement de populations de Djibo vers Ouagadougou.

Selon les informations de Burkina24, effectivement, la Capitale du Soum vient d’être ravitaillée de nouveau en vivres et il s’agit du retour du convoi qui peut expliquer cet état des faits.

« Si la montagne ne va pas à l’eau, c’est l’eau qui viendra à la montagne ! Les populations de Djibo à l’instar de nombreuses autres contrées, lasses d’attendre la République, pourraient la rejoindre où elle existe encore…

La course a commencé et les premiers seront sûrement les mieux lotis. Derrière, il faut le reconnaître, il y a du monde. Dori arrive, Ouahigouya arrive, Nouna arrive, Tougan arrive, Pama ne sait plus où passer, le Togo ayant fermé ses frontières, mais il viendra… », a écrit NAB, dans une publication sur les réseaux sociaux, ce 12 mai 2022.

Il y a bien sûr déplacement de populations, mais de façon bien organisée, nous confient des sources sécuritaires. « Il y a des gens qui vont et qui viennent. Parfois, il y a des fonctionnaires qui profitent venir voir leurs familles et repartir.

Des populations profitent des convois de ravitaillement pour se déplacer en fait, parce qu’elles estiment qu’il y a plus de sécurité dans le convoi. C’est organisé et il y a des procédures assez précises où on prend le soin d’identifier chaque personne avant embarquement », indiquent les sources de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.