Diplomatie: qu’est-ce que Ouagadougou peut attendre d’Abidjan?

Le président de la Transition Paul-Henri Damiba était à Abidjan en Côte d’Ivoire le lundi 5 septembre 2022. Il a eu des échanges avec le Président ivoirien Alassane Ouattara, sur le renforcement de la coopération économique et financière entre les deux pays mais aussi et surtout sur la coopération sécuritaire. Le Lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba a profité pour exprimer sa gratitude à Alassane Ouattara, pour ses conseils « avisés » dans le cadre du processus de transition et de réconciliation nationale au Burkina Faso.

Par Tatiana Kaboré

Après sa visite au Mali le samedi 3 septembre dernier, le Chef de l’Etat burkinabè Paul-Henri Damiba s’est rendu ce lundi 5 septembre à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Là-bas, il a eu des échanges avec le Président ivoirien Alassane Ouattara. Ces échanges ont portés entre autres sur la coopération économique ainsi que sécuritaire entre les deux pays.

On pourrait dire que c’est un nouveau pas diplomatique franchi pour le Président de la Transition burkinabè, quant on connaît la position du Président ivoirien en ce qui concerne les Coups d’Etat.

« Je voudrais vous dire combien nous avons apprécié vos initiatives en matière de dialogue, vos initiatives de réconciliation car dans de telle circonstance, la réconciliation est un levier important pour recréer la confiance entre les différentes populations dans un même pays. Je voudrais vous réitérer toute notre disponibilité à reprendre et à renforcer la coopération économique et financière entre nos deux pays », a fait savoir le Président ivoirien Alassane Ouattara au Président Damiba.

Le chef de l’Etat ivoirien a rappelé les liens séculaires entre la Côte d’Ivoire et le Burkina, et réaffirmé sa disponibilité à renforcer la coopération entre les deux pays dans tous les domaines, notamment sécuritaire et économique.

« Nous estimons que cette situation d’attaque terroriste concerne toute la sous-région et que nous devons tout faire pour vous soutenir et vous aider. Et aussi pour continuer d’échanger les renseignements, d’avoir une coopération au niveau de nos forces de défense et de sécurité que ce soit au plan bilatéral comme dans l’initiative d’Accra», a déclaré Alassane Ouattara lors du point de presse après la rencontre.

Le Président Damiba de rassurer que la Transition burkinabè tiendra ses promesses tenues devant la CEDEAO. “Les engagements pris devant la CEDEAO seront respectés, dans un premier temps, la sécurité et les élections ensuite”, a-t-il promis.

Parlant de coopération sécuritaire entre les deux pays, il faut rappeler que le chef d’État-major de la Gendarmerie nationale (CEMGN) burkinabè le Lieutenant-colonel Evrard Somda avait déjà effectué une visite du mardi 31 mai 2022 au vendredi 3 juin 2022 à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Il était accompagné d’une délégation de 5 chefs de la gendarmerie nationale. L’objectif était de s’inspirer de l’exemple de « l’organisation et de l’efficacité » de la gendarmerie ivoirienne.

« Nous avons découvert des hommes expérimentés, très compétents, professionnels. Nous pensons que la spécificité de la gendarmerie ivoirienne peut être un gage de réussite dans la lutte contre le terrorisme. Nous sommes venus pour nous inspirer des modèles qui marchent et nous avons voulu commencer par le pays frère qui est la Côte d’Ivoire », avait confié le Chef d’État-major de la Gendarmerie nationale le Lieutenant-colonel Evrard Somda.

«Nous partageons les mêmes idéaux et la proximité de nos peuples et de nos pays fait que si on ne se met pas ensemble on est sûr qu’on va pouvoir remporter la victoire dans le cadre de la lutte contre le terrorisme », a-t-il ajouté.

Il faut aussi rappeler que c’est par le biais du Président ivoirien que l’ancien Président Blaise Compaoré a pu regagner le Burkina Faso depuis sa chute du pouvoir en 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *