Culture : Le Brésil restitue 50 photographies historiques au peuple burkinabè

Le ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, a organisé, le 08 juin 2022 à Ouagadougou, la cérémonie officielle de remise des photographies de la Fondation Pierre Verger du Brésil au Musée national du Burkina Faso. Au total, 50 photographies, prises en février 1936 dans les régions de la Boucle du Mouhoun, les Hauts-Bassins et le Nord ont été rétrocédées.

Par Daouda Kiekieta

Cinquante (50) photographies prises en février 1936, c’est le nombre d’œuvres culturelles que la République Fédérative du Brésil, à travers la Fondation Pierre Verger, a voulu rétrocéder au peuple burkinabè.

Quinze (15) photos ont été présentées à la cérémonie de remise au Musée national. Ce geste symbolique et historique traduit l’engagement du Brésil à renforcer sa coopération culturelle avec le « Pays des hommes intègres ».

« Le Brésil et le Burkina Faso ont un passé commun. Cette remise de photographies marque le début d’une coopération de long terme pour que nous puissions savoir davantage d’où nous venons », a indiqué l’ambassadrice du Brésil au Burkina Faso, Ellen Barros.

Pour la diplomate brésilienne, ses œuvres sont d’une valeur historique et culturelle inestimable. « Ces œuvres qui étaient gardées depuis 1936, ont été récupérées après des travaux de restauration. Elles sont d’une valeur historique et culturelle inestimable », a signifié l’ambassadrice.

50 photographies
Remise symbolique d’une photographie entre l’ambassadrice du Brésil Ellen Barros et le ministre de la communication , de la Culture , des Arts et du Tourisme Valérie Kaboré

De son côté, le ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Valérie Kaboré a traduit la reconnaissance du peuple burkinabè à l’endroit du Brésil.

« Je salue l’engagement de la Fondation Pierre Verger qui a décidé, avec l’appui de l’ambassade du Brésil, de rétrocéder au peuple burkinabè, des photographies réalisées en février 1936 », a laissé entendre Valérie Kaboré.

À en croire la ministre de la Culture, l’organisation de cette cérémonie officielle de remise traduit tout l’engagement de son département de s’inscrire durablement dans la valorisation des identités culturelles.

Et d’ajouter que : « S’il est évident que la culture est un levier de développement et un tremplin pour la cohésion sociale, il est indéniable que les musées restent les lieux par excellence de sauvegarde et de diffusion de notre patrimoine ».

C’est pourquoi elle a invité les Burkinabè à visiter le Musée national, pour découvrir ces œuvres qui retracent la vie socioculturelle des ancêtres.

En dehors de ces 50 photos reçues, il y a un stock de 300 photos qui sera remis par la Fondation, selon le ministre de la culture.

Né en 1902 et décédé en 1996, l’anthropologue et photographe franco-brésilien, Pierre Verger, a visité plusieurs pays d’Asie, d’Amérique, d’Afrique, dans les années 30 dont la Haute-Volta, actuel Burkina Faso. Dans les régions du Nord, de la Boucle du Mouhoun et des Hauts-Bassins où il a visité, il a immortalisé des endroits et des personnes.

En créant sa Fondation en 1988, Pierre Verger a voulu rapprocher le continent africain du Brésil pour favoriser les échanges culturels, scientifiques, religieux et historiques, selon Alex Baradel, représentant de la Fondation Pierre Verger à la cérémonie officielle de remise des photographies.

Lire aussi: Culture au Burkina Faso : La jeunesse du Ganzourgou sensibilisée sur la sauvegarde du patrimoine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.