Centre-Est: le Naaba Guiguimpolé de Zoungrantenga reçoit Valérie Kaboré la ministre de la communication et de la culture

La ministre de la Communication, de la Culturelle, des Arts et du Tourisme Valérie Kaboré, est allée solliciter les bénédictions, du Naaba Guiguimpolé de Zoungrantenga, à Tenkodogo, chef lieu de la région du Centre-Est ce mardi 29 mars. La Ministre et la délégation technique qui l’accompagne ont aussi rencontré les acteurs de la Culture, des Arts et Tourisme de la région en marge de l’installation du nouveau gouverneur de la région.

Par Nicolas Bazié

La ministre de la Communication, de la Culturelle, des Arts et du Tourisme Valérie Kaboré était chez le Dima (roi) de Zoungrantenga ce mardi 29 mars Tenkodogo, selon le service communication de son département. «Elle a sollicité des bénédictions pour l’atteinte des missions dévolues à la Transition», expliquent ses services de communication.

Après avoir reçu les bénédictions du roi, la ministre a rencontré les acteurs du monde de la culture de la région du Centre-Est. Les discussions ont porté sur les préoccupations de ces acteurs. Ils ont posé «des préoccupations liées au manque de salles de spectacles et d’espaces culturels dans les provinces de la région, la lourdeur administrative de la chaîne financière, un plaidoyer pour la reprise de la manifestation culturelle  » les trésors du Faso »».

Les médias étatiques que sont la RTB Centre-Est et les Éditions Sidwaya ont également reçu la visite de la ministre de tutelle Valérie Kaboré dans les locaux de leurs représentations régionales. Dans leurs doléances, «ils ont fait mention de l’insuffisance d’infrastructures, de logistiques et du personnel dans leurs services».

En plus, les acteurs de la presse privée étaient présents. Ces derniers ont plaidé pour une hausse à 15% du Fonds d’Appui à la Presse Privée (FAPP) en faveur des régions.

La ministre semble avoir une oreille attentive. Elle a déclaré en réponse :«Quand on demande des résultats, il faut bien veiller à disponibiliser des ressources pour l’atteinte de ces résultats». Cela, tout en comptant aussi et surtout sur l’engagement de tous les travailleurs à tous les niveaux, a-t-elle dit.

Elle a invité les journalistes de la région du Centre Est à user de ce qu’ils ont, pour participer aussi à la lutte contre le terrorisme dans le pays.

www.libreinfo.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.