Burkina/Santé : Le Japon soutient le Laboratoire national dans la lutte contre la COVID 19

Le Laboratoire national de santé publique (LNSP) a bénéficié d’un don du Japon dans le cadre de la lutte contre la maladie à coronavirus. Le jeudi 30 juin 2022, l’ambassadeur du Japon a visité le LNSP pour s’enquérir des nouvelles conditions de travail des agents, après acquisition des équipements.

Pour lutter efficacement contre le coronavirus, le LNSP avait mis sur pied un projet de riposte qui nécessitait un appui financier important. Pour s’octroyer le matériel nécessaire afin de répondre urgemment aux besoins des patients, le LNSP a introduit une requête auprès de la Japan international cooperation agency (JICA), pour obtenir un soutien. C’est ainsi qu’après avoir entendu l’appel lancé, le Japon a volé à la rescousse à travers un don composé, entre autres, de « matériel de laboratoire, d’équipements divers et de consommables ». L’objectif est de faciliter le diagnostic de la COVID 19 et la communication sur la pandémie avec une base de données toujours actualisée.

Un broyeur de déchets offert par le peuple du Japon au LNSP

Par ailleurs, trois formations ont été effectuées au profit du personnel, en vue de renforcer leurs capacités.

Le montant total de ce don est estimé à environ 500 millions de FCFA.

Les agents du LNSP se sont réjouis de la collaboration avec le Japon

« Le Burkina Faso est confronté à des crises sécuritaires, alimentaires et humanitaires. A ce lot de problèmes vient s’ajouter la COVID 19 qui est une maladie infectieuse très grave et qui fait beaucoup de victimes. Le don que nous faisons aujourd’hui est un signe de l’amitié qui existe entre nos deux pays, parce que sans la santé, on ne peut pas travailler », a laissé entendre Masaaki Kato, ambassadeur du Japon au Burkina Faso.

Selon l’ambassadeur du Japon, le don est estimé à 500 millions de FCFA

Pour les récipiendaires, ce geste ne peut être que salutaire car il vient combler un besoin criard. « Le laboratoire est aujourd’hui performant dans tous les domaines de compétence dans lequel il exerce. L’équipement reçu nous permet d’obtenir des résultats en 30 minutes alors que les techniques classiques avec extraction allaient jusqu’à une, voire deux heures. Nous pouvons aussi faire des interconnexions avec les autres directions présentes dans les autres villes, sans avoir nécessairement besoin de nous déplacer. A la faveur du récent pèlerinage à la Mecque, plus d’un millier d’échantillons ont été passés sur les équipements reçus », dévoile Élie Kabré, directeur général du LNSP.

Le Directeur général du LNSP a souhaité que la coopération avec le Japon se pérennise

Une visite guidée a été faite pour découvrir le nouveau matériel et voir son mode de fonctionnement.

Les deux parties se sont quittées après avoir partagé un cocktail, tout en souhaitant que la coopération entre les deux pays amis soit pérenne.

Erwan Compaoré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *