Burkina : Les meilleurs élèves et enseignants de 2022 magnifiés par la nation

Les meilleurs élèves aux examens scolaires, session 2022, et meilleurs enseignants étaient à l’honneur ce jeudi 28 juillet 2022 à Ouagadougou dans le cadre de l’édition 2022 du Prix de l’Excellence de l’éducation nationale (PEXEN). Ce sont les bras chargés que ces meilleurs acteurs ont quitté la salle des Banquets de Ouaga 2000 où s’est tenue la cérémonie officielle et d’où les deux « super-enseignants » sont repartis, chacun, avec une villa de type F3 offertes par le président du Faso.

« Ensemble, célébrons l’excellence pour une école plus résistante ! ». C’est sous ce thème que s’est tenue la cérémonie du Prix de l’Excellence de l’éducation nationale (PEXEN), édition 2022. Placé sous le patronage du président du Faso, ce rendez-vous de célébration du mérite dans le monde de l’éducation a été présidé par le Premier ministre Albert Ouédraogo, représentant le patron.

C’est par l’hymne national, ditanyè, et une minute de silence en la mémoire des victimes des attaques terroristes, que l’édition 2022 du PEXEN a donné le ton. Cette édition se veut celle de la résilience, de la résistance et pour l’occasion, le Premier ministre et ses collaborateurs ont rendu un hommage aux forces de défense et de sécurité ainsi qu’aux volontaires pour la défense de la patrie.

Vue partielle des enseignants

La récompense a concerné les meilleurs élèves, les meilleurs enseignants du primaire, du post-primaire et du secondaire, les meilleurs élèves déplacés internes, les meilleurs élèves vivant avec un handicap (auditif, visuel, à motricité réduite, les autistes), les « personnalités d’exception de l’éducation nationale » et les enseignants communautaires (qui sont des volontaires locaux, souvent à la retraite, qui prennent l’initiative d’assurer une formation pour combler le déficit, surtout dans les zones en proie au terrorisme).

« Le prix de l’excellence scolaire est une invite à persévérer dans la conquête du savoir car, dans ce monde, rien de grand ne s’accomplit sans effort. (…). Vous avez ce devoir de mériter durablement la reconnaissance de la nation et cette nation vous regarde car, vous êtes désormais, des flambeaux qui ne doivent jamais s’éteindre », a exhorté le Premier ministre Albert Ouédraogo, adressant des félicitations aux acteurs qui, malgré le contexte sécuritaire difficile, se sont déployés en donnant le meilleur d’eux-mêmes.

Vue d’une partie des élèves lauréats.

Dr Albert Ouédraogo les a ensuite invités à être de véritables modèles pour susciter l’émulation saine et semer les graines de l’excellence, de la performance, de la culture du travail bien fait autour d’eux et au sein de la nation. « Soyez aussi et surtout de bons citoyens engagés à participer à l’avènement d’un Burkina Faso harmonieux, radieux, havre de paix, de justice, de solidarité et d’harmonie », a galvanisé le Premier ministre.

« Vous êtes la résistance de tout un pays, l’exemplarité de tout un peuple. Vous êtes la persévérance. Bravo pour le travail ! », a magnifié le ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues, Lionel Bilgo.
Au cours de cette célébration, des personnes ont été élevées au rang de Chevalier de l’ordre des Palmes académiques. Il s’agit de l’Abbé André Toé, du Pasteur Saïdou Compaoré, de El Hadj Amadou Sanogo et de Boukary Ouédraogo, pour leur engament en faveur de l’éducation.

Les autorités ont également rendu un hommage à un enseignant à la retraite depuis 22 ans maintenant, Boukary Sanon. Invité spécial du ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues, Lionel Bilgo, M. Sanon a également été décoré et félicité pour son sens du sacrifice dans l’enseignement.

Le ministre Bilgo, décorant le doyen Boukary Sanon.

« Quand la joie est très grande, elle devient très lourde et difficile à porter. Je ne savais pas que je serai devant une foule très grande avec les regards rivés sur moi. (…). Je n’y croyais plus à la décoration. Mais le ministre de l’éducation a su me tirer du fond de ma tombe pour me ramener à la vie », a exprimé dans une forte émotion, le doyen Boukary Sanon (80 ans).

Ce sont 108 élèves et 26 enseignants, venus de l’ensemble du territoire national, qui ont été récompensés. Les 108 étoiles sont issues des examens de la session 2022 du Certificat d’études primaires (CEP), du Brevet d’études du premier cycle (BEPC), du Certificat d’aptitudes professionnelles (CAP), du Brevet d’études professionnelles (BEP) et du Baccalauréat.

Les meilleurs élèves au CEP ont reçu la somme de 75 000F, un kit scolaire, une attestation et une médaille tandis que les meilleurs au BEPC se voient gratifiés d’un mini-ordinateur, une attestation, une médaille et la somme de 125 000 F.
Les meilleurs bacheliers, eux, reçoivent la somme de 300 000 F chacun (les deux meilleurs du lot gagnent 350 000F), un ordinateur, une médaille, une attestation, une bourse d’étude universitaire et un compte bancaire accrédité de 50 000F. Ici, les deux meilleurs de chaque série ont été à leur tour primés.

L’édition 2022 du PEXEN a reconnu le mérite de 26 enseignants, qui ont également reçu plusieurs présents en espèces et en nature. Parmi ceux-ci, Simone Silga, professeur des écoles à Tenkodogo (région du Centre-est) et Moussa Soré, professeur des lycées et collèges dans le Kourwéogo (région du Plateau-central), désignés « supers-enseignants ». Ils reçoivent, chacun, une villa de type F3 accompagnée de plusieurs autres lots de partenaires et une gratification financière. Ces deux lauréats recevront les clés de leur villa des mains du président du Faso.

Lire aussi Prix excellence de l’éducation nationale 2022 : Des élèves déplacés internes et des enseignants communautaires pris en compte

O.H.L

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.