Burkina Faso : 1 210 poulets impropres à la consommation saisis et incinérés au Sud du pays

La Douane de Dakola, commune de Pô, au Sud du pays, a détruit lundi 20 juin, 1 210 poulets impropres à la consommation, en provenance du Ghana, informe l’Agence d’information du Burkina (AIB). L’opération de saisie a eu lieu dans la nuit du 17 au 18 juin 2022.

Par Daouda Kiekieta

Une intoxication alimentaire de la population vient d’être épargnée avec la saisie et la destruction, par la douane de la commune de Dakola, au Sud du pays, de 1 210 poulets impropres à la consommation.

Selon le chef du bureau de la douane de la localité, Brahima Sama, le contrevenant n’a pas eu au préalable une autorisation d’importation de ces poulets. “Le contrevenant a enfreint à la loi portant réglementation de la police zoosanitaire au Burkina Faso qui interdit l’importation des poulets, sans autorisation préalable”, explique M. Sama.

L’incinération a été faite par les éléments du poste de contrôle vétérinaire frontalier de Dakola (PCVF- Dakola).

Au Burkina Faso, le phénomène de contrebande des produits alimentaires devient de plus en plus inquiétant, menaçant ainsi la santé des populations.

En 2018, par exemple, 80 000 têtes de poulets étaient consommées par jour dans la seule ville de Ouagadougou.

Le 9 juin 2022, 88 950 œufs et 1 010 poulets impropres à la consommation en provenance du Ghana avaient été saisis et incinérés à Manga au Centre-Sud.

En novembre 2021 à Dakola toujours dans la commune de Pô, au Sud, 443 cartons de poulets et de gésiers, d’une valeur de 8 millions de FCFA, impropres à la consommation avaient été saisis et incinérés par la direction provinciale des Ressources animales de la province du Nahouri, frontière avec le Ghana.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.