Burkina : « Bam Fâagre », des ressortissants du Bam debout contre l’insécurité

« Bam Fâagre » ou le « salut du Bam » est un mouvement des ressortissants des 9 communes de la province du Bam dévoilé au public ce mardi 26 avril 2022 à Ouagadougou. La situation sécuritaire dégradante dans la province est à l’origine de cette synergie des forces des fils de la localité. 

La situation va de mal en pis dans le Bam selon les ressortissants de ladite province. Les attaques terroristes et le flux de déplacés internes vers la capitale Ouagadougou et d’autres localités du pays constituent le lot quotidien de la population, selon le Mouvement Bam Fâagre.

Aujourd’hui, le sentiment des fils et filles du Bam est que leur province a été abandonnée et se meurt après la chute des villages qui ont beaucoup résisté à l’image de Namsiguia et Kanrgo. Ce sentiment s’est légitimement renforcé selon les ressortissants.

Niampa Boureima, président du comité de pilotage du Mouvement Bam Fâagre

« Pendant plus de cinq ans, en effet, l’arrière-pays du lac Bam qui s’étend de l’Est de Kongoussi jusqu’à Dablo dans le Sanmatenga, a constitué un sanctuaire terroriste abandonné aux groupes armés qui s’y entrainaient et s’y formaient comme une armée régulière et d’où ils attaquaient et endeuillaient toute la région du centre nord », a décrit Niampa, Boureima président du comité de pilotage du Mouvement Bam Fâagre.

Pour le Mouvement Bam Fâagre, il urge de sauver le Bam et cela est une revendication et non plus un cri de cœur. Sauver le Bam commence par la sécurisation des communes et zones qui ne sont pas encore atteintes et ensuite la réinstallation des habitants. 

Bam Fâagre pense que l’installation d’un détachement ou une base militaire dans la zone de l’arrière-pays du lac Bam est une « condition indispensable et cette revendication doit être satisfaite dans les plus brefs délais », en plus de l’opérationnalisation de la Brigade de gendarmerie de Zimtenga.

Les populations des neuf communes du Bam se sont données la main à travers un mouvement dénommé Bam Fâagre littéralement traduit « Mouvement pour le salut du Bam ». C’est un mouvement associatif qui se veut apolitique, sans exclusion aucune, avec pour seul et unique objectif le retour de la sécurité, la paix, puis de la prospérité dans notre pays et en particulier dans la province du Bam.

Akim Ky

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.