Affaire « Bongal » : Il faut qu’on reste concentré sur l’essentiel », exhorte le ministre de l’Education, Lionel Bilgo

Depuis l’administration de l’épreuve d’anglais du Brevet d’études du Premier cycle (BEPC) session 2022, l’élève Sanogo Abdoul Karim fait le buzz sur les réseaux sociaux. Au micro de Oméga TV, il avait déclaré que l’épreuve était « bongale ».

Si certains adulent l’élève pour ce nouveau mot qui rappelle les années 2000 lorsqu’ils s’exprimaient en verlan, cette forme d’argot qui consiste à inverser les syllabes d’un mot, d’autres par contre estiment que les propos de l’élève sont révélateurs du faible niveau de l’école burkinabè.

A l’occasion du lancement de l’examen du CEP, ce mardi 7 juin à Kombissiri, la presse a arraché un mot au ministre de l’Education nationale, Lionel Bilgo. « Il faut qu’on reste concentré sur l’essentiel. Et l’essentiel, c’est de former une ressource humaine de qualité. Effectivement, chaque enfant, et la jeunesse aidant, peut être libre d’avoir certaines expressions. Ce n’est pas qu’au Burkina que ça arrive. En tant que parents d’élèves, en tant qu’éducateurs, nous devons être concentrés sur notre école. Notre école est une machine à gagner et une machine à fabriquer des ressources humaines de qualité. Nous devons nous investir davantage pour que cela reste et cela le restera ». – déclaré le ministre Lionel Bilgo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.