Vie politique : La jeunesse du MPP en rangs serrés pour la mise en œuvre du programme de Roch Kaboré

Les jeunes du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, parti au pouvoir) sont à l’heure du bilan des élections de novembre 2020 et des perspectives d’accompagnement de la mise en œuvre de leur candidat réélu, le président Roch Kaboré. Pour cela, le premier responsable de cette frange sociale militante du parti, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, a sonné la mobilisation autour d’un forum national qui se tient les 9 et 10 avril 2021 à Ouagadougou, et dont l’ouverture des travaux est intervenue dans la soirée de ce vendredi 9 avril.

Ces jeunes, militants, sont venus des 45 provinces pour prendre part à cette assise nationale du parti, premier du genre pour cette frange sociale militante. Occasion donc pour saluer une « jeunesse dynamique et intrépide, qui a contribué à l’insurrection populaire, à la résistance au coup d’État et œuvré pour les victoires aux élections présidentielle et législatives de 2015, aux municipales de mai 2016 et qui a rebeloté à travers le scrutin couplé (présidentiel et législatif) du 22 novembre 2020 ».

Forte mobilisation également à la cérémonie d’ouverture des travaux

Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, secrétaire national chargé des jeunes du MPP, a salué la mobilisation d’une jeunesse techniquement compétente et politiquement consciente. « Lors de la campagne, les jeunes se sont mobilisés fortement sur tous les terrains pour une réélection brillante du candidat du parti (
57,74% contre 53,46 en 2015, ndlr) et une position confortable à l’Assemblée nationale (56 députés contre 55 en 2015, ndlr. (…). Nous sommes fiers », a-t-il clamé, remerciant tous les premiers responsables du parti d’être à leurs côtés.

Ministre en charge de l’énergie et des mines, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo a, ici, ouvert une parenthèse pour magnifier l’esprit de maturité qui a animé l’ensemble du peuple burkinabé lors de ces joutes, permettant ainsi des scrutins apaisés et, partant, de consolider la démocratie.

Dr Bachir Ismaël Ouédraogo (2è à partir de la droite) avec à sa droite, le vice-président du parti, Clément Sawadogo et aux deux extrémités, son premier adjoint, Adama Sanou, et le deuxième adjoint, Luc Arnaud Compaoré (extrême droite).

Pour lui, la victoire du 22 novembre 2020 pour le parti est une étape et une autre, capitale, reste l’accompagnement de la mise en oeuvre du programme quinquennal du candidat réélu, Roch Kaboré. D’où le choix du thème : « Réformes politiques et institutionnelles : quelle contribution de la jeunesse du MPP ? ».
Par des travaux en commissions, les participants mèneront des réflexions assorties de recommandations et de résolutions.

Selon le vice-président du parti, chargé des relations avec les partis politiques et des alliances au niveau national, Clément Sawadogo, qui a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux, le MPP a un défi important à relever au cours de ce mandat (2020-2025), qui est celui de faire comprendre que même si Roch Kaboré, Simon Compaoré (président du parti), Clément Sawadogo…ne sont pas là, le parti tient la route.

O.L.O

Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment