Talibans en Afghanistan, séisme en Haïti, passe sanitaire… Les 5 infos à retenir du week-end

Si vous n’avez pas suivi l’actualité de ce week-end du 14 et 15 août, voici ce qu’il faut retenir de ces dernières quarante-huit heures

  • En Afghanistan, le président, Ashraf Ghani, a quitté le pays, les talibans entrent dans Kaboul

Il ne leur restait plus que Kaboul à conquérir. Le président Ashraf Ghani a fui l’Afghanistan, dimanche 15 août, laissant de fait le pouvoir aux talibans qui ont atteint la capitale, Kaboul, symbole de leur victoire militaire totale en tout juste dix jours. Le mouvement islamiste radical s’apprête à revenir au pouvoir, vingt ans après en avoir été chassé par une coalition menée par les Etats-Unis.

Un porte-parole des talibans, Suhail Shaheen, a affirmé à la BBC qu’ils escomptaient un transfert pacifique du pouvoir « dans les prochains jours ». Ils ont aussi promis qu’ils ne chercheraient à se venger de personne, y compris des militaires ou fonctionnaires ayant servi pour l’actuel gouvernement.

La déroute est totale pour les forces de sécurité afghanes, pourtant financées pendant vingt ans par les Etats-Unis. La progression fulgurante des talibans, alors que les forces américaines quittent le territoire, témoigne de cet échec pour l’administration Biden. Face à la situation, la communauté internationale s’alarme. L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) a estimé, dimanche 15 août, qu’il était « plus urgent que jamais » de trouver une solution politique au conflit en Afghanistan.

En France, Emmanuel Macron tiendra un Conseil de défense lundi à midi et prendra la parole à 20 heures.

  • En Haïti, un séisme de magnitude 7,2 fait au moins 1 297 morts

Des équipes de sauveteurs cherchaient des survivants, dimanche 15 août, en Haïti, au lendemain d’un séisme de magnitude 7,2, qui a fait au moins 1 297 morts, dans le sud-ouest de l’île. Le séisme s’est produit samedi à 8 h 29, heure locale (14 h 29, à Paris), selon les données de l’Institut américain de géophysique (USGS). Un événement qui a ravivé les terribles souvenirs du grand tremblement de terre de 2010.

De nombreux bâtiments se sont effondrés lors de la puissante secousse, qui a été ressentie dans tout le pays. Les habitants se sont mobilisés pour secourir les victimes blessées. Plus de 2 800 personnes ont également été blessées dans la catastrophe et les rares hôpitaux existant dans les régions affectées peinent déjà à fournir les soins d’urgence. Le chef du gouvernement, Ariel Henry, a annoncé que l’état d’urgence avait été déclaré pour un mois dans les quatre départements les plus affectés.

Lire aussi Le bilan du séisme en Haïti s’alourdit à 1 297 morts au moins, et plus de 5 700 blessés
  • 215 000 personnes ont défilé en France contre le passe sanitaire

De Paris à Marseille et de Lille à Bordeaux, 214 845 personnes ont défilé pour le cinquième week-end de suite contre le passe sanitaire, samedi 14 août, soit une mobilisation en baisse par rapport à samedi dernier, selon les chiffres du ministère de l’intérieur. Le 7 août, ils étaient 237 000 à être descendus dans la rue. A 19 heures samedi, les autorités recensaient 217 actions, 11 interpellations et un blessé parmi les forces de l’ordre. Une enquête pour « provocation publique à la haine » a été ouverte dimanche après que deux pancartes aux slogans antisémites ont été brandies lors du défilé parisien.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Passe sanitaire : à Chambéry, entre peur d’être caricaturés et propos radicaux, les manifestants affichent leur défiance

Si elle semble marquer le pas, la contestation reste tout de même inédite en plein été, particulièrement un week-end de 15 août. On a aussi bien défilé dans les capitales régionales (Strasbourg, Nantes, Marseille, Bordeaux, Montpellier, Lille, Lyon, Toulouse, Nice), où le nombre de manifestants a diminué, sauf à Bordeaux, que dans les villes moyennes (Caen, Valence, Aix-en-Provence, Chambéry, Bayonne, Annecy, Troyes, Amiens, Perpignan, Mulhouse, Pau, Nîmes, etc.) ou les petites villes (Bourg-en-Bresse, Villefranche-sur-Saône, Bergerac, Foix, Le Puy-en-Velay, etc.). Les manifestants sont désormais suffisamment confiants pour se donner rendez-vous pour un grand rassemblement le 4 septembre.

Le passe sanitaire sera obligatoire à partir de lundi dans au moins 126 centres commerciaux et magasins de plus de 20 000 m2, conformément aux recommandations du gouvernement, selon un décompte établi samedi 14 août par l’Agence France-Presse (AFP) sur la base d’arrêtés préfectoraux, tous dans la moitié sud de l’Hexagone et en région parisienne.

  • Liban : au moins 28 morts dans l’explosion d’un camion-citerne

Au moins 28 personnes ont été tuées et plusieurs dizaines d’autres blessées dans la nuit de samedi 14 à dimanche 15 août par l’explosion d’un camion-citerne à Altalil, dans la région d’Akkar, dans le nord du Liban, selon le ministère de la santé.

Le drame s’est produit alors que l’armée s’est déployée dans les stations-service et qu’un grand hôpital du pays redoute un « désastre imminent » en raison de la pénurie de carburant. L’Agence nationale d’information (ANI, officielle) a annoncé que le camion-citerne que l’armée avait confisqué avait explosé après des heurts entre des résidents. Ils s’étaient attroupés autour pour se procurer de l’essence. L’armée n’était pas présente sur les lieux quand l’explosion a eu lieu, a-t-elle ajouté.

Related posts

Leave a Comment