Site de l’Université Thomas Sankara : Les populations impactées par les travaux de construction ont été indemnisées

Les populations touchées par la construction de l’Université Thomas Sankara ont reçu, ce mercredi 5 mai 2021, leurs chèques en guise d’indemnisation, au cours d’une cérémonie symbolique. Ils sont 396 propriétaires terriens, 365 acquéreurs et 84 exploitants à passer à la caisse. Ils ont reçu des sommes allant de 26 000 à 180 millions de francs CFA.

Le processus d’indemnisation des populations touchées par la construction de l’Université Thomas Sankara (UTS) a duré plus de cinq ans. C’était le bout du tunnel ce mercredi 5 mai 2021 pour les principaux concernés. Ils ont reçu chacun un chèque d’indemnisation au cours d’une cérémonie symbolique. Tout cela a été rendu possible grâce à la grande dose de compréhension de leur part.

Le Kôanda Naaba Boulgou 2, chef coutumier du village de Kôanda, s’est dit fier de recevoir son chèque ce jour.

Le Kôanda Naaba Boulgou 2, chef coutumier du village de Kôanda, village hôte du site de l’université, représentant les populations affectées, s’est dit fier de recevoir son chèque ce jour. D’après lui, c’est l’aboutissement d’un long processus qui a duré des années. « Ils ont tout payé : les arbres, les bâtiments, les champs, la terre, même les pompes électriques que nous avions installées », a-t-il détaillé.

C’est le même sentiment de satisfaction qui anime le président de l’UTS, Pr Adjima Thiombiano. « C’est un sentiment de fierté et de satisfaction qui m’anime ce matin d’avoir pu respecter nos engagements vis-à-vis des populations touchées par la construction de l’université », s’est-il réjoui. Pour lui, ces populations ont tout donné pour l’aboutissement de ce projet. Le Pr Thiombiano a précisé que les personnes impactées sont rangées en trois catégories : 396 propriétaires terriens, 365 acquéreurs et 84 exploitants. « A l’heure actuelle, hormis les réclamations que nous attendons, nous sommes à plus de 4 milliards de francs CFA », a-t-il fait savoir.

Pr Adjima Thiombiano a indiqué que hormis les réclamations, 4 milliards de francs CFA ont été déboursés pour cette opération d’indemnisation.

En plus de ces indemnisations financières, le président de l’UTS a relevé que sur la superficie de l’université, près de 364 hectares ont été dégagés et parcellés, après avoir bien sûr reçu l’autorisation de lotir. « Nous les avons ensuite distribués aux populations touchées. Toutes les trois catégories en ont reçu », a-t-il déclaré, tout en faisant remarquer qu’ils ont tout fait pour maintenir le tissu social intact au cours de cette opération.

Le Kamsonghin-Dapoya Naaba devant le guichet pour récupérer son chèque.

Le processus a pris du temps. Le président de l’UTS le reconnaît. Il a donc donné les raisons qui expliquent ce temps mis. Pr Adjima Thiombiano a soutenu qu’il a fallu recenser les populations affectées, ainsi que leurs biens. Entre temps, ils se sont rendu compte qu’entre les déclarations en termes de superficies des champs et la réalité, il y avait un grand décalage. « Il a donc fallu entrer en négociation avec les concernés pour stabiliser les superficies. Cela nous a pris près de deux ans », a-t-il expliqué.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment