Sécurité : les populations demandent le renforcement de la présence des VDP dans la région de l’Est

Le Centre national pour la coordination du mécanisme d’alerte précoce et de réponse a présenté au premier ministre ce jeudi 18 février 2021, les résultats d’une étude sur les défis sécuritaires dans la région de l’Est. commandité par le premier ministre, le présent rapport a formulé des recommandations pour un meilleur suivie des actions.

Le centre chargé de la collecte et l’analyse des données et renseignements fournis par les services de l’Etat, des collectivités territoriales et les organisations de la société civile a mené l’étude sur la base des constatations faite sur la dégradation de la situation sécuritaire dans la région de l’Est.

Il s’est agit pour le centre de mener des études inclusives et participatives à travers des sorties de constatation sur le terrain, les enquêtes. « Une équipe a séjourné une dizaine de jours pour mener des enquêtes, s’entretenir avec les acteurs sur le terrain, les autorités au niveau local » a expliqué le secrétaire permanent du conseil, qui a ajouté que le document a été validé par les acteurs locaux.

L’étude a permis de révéler la vulnérabilité et les déterminants de la montée de l’insécurité dans ladite région des dires du Contrôleur général de police Ouattara Dieudonné, et par ailleurs secrétaire permanent du centre national pour coordination d’alerte précoce et de réponse. Les difficultés rencontrées par les hommes sur le terrains ont été révélées par l’étude.

Grâce a l’étude, les populations ont de même fait cas de leurs préoccupations, qui sont le plus axées sur le renforcement de la présence des VDP dans les différents villages, compte tenu de leur apport appréciables dans la lutte contre le terrorisme. En ce sens, ces derniers ont préconisé l’équipement des VDP en matériel adéquat pour bien mener leurs missions.

Contrôleur général de police Ouattara Dieudonné

L’issue de la présentation des résultats a consacrée une partie aux différentes recommandations, qui sont axées sur l’enclavement de la région, toute chose qui favorise le retard dans le développement de certaines localités de la région.

Pour ce qui est du dispositif sécuritaire, l’étude a suggéré une révision du maillage sécuritaire, compte tenu de la grande étendue de la région. Le but est d’opérationnaliser davantage les Forces de défense et de sécurité (FDS) en moyens roulants et en tous les autres moyens nécessaires.

En vue de la mise en application effective des recommandations, un comité de suivi qui sera logé au sein de la primature sera alors mis en place. A cet effet , les acteurs de mise en œuvre ont déjà été identifiés selon Dieudonné Ouattara.

La question d’une éventuelle négociation avec les terroristes a resurgis lors des échanges. Pour ce cas précis, le secrétaire permanent a affirmé : « Je pense que des voix plus autorisées peuvent effectivement aller plus en profondeur par rapport à cette question ».

Le centre a aussi pour mission de lutter contre les trafics de drogues, d’armes et de munitions, de menaces liées aux changements climatiques et aux catastrophes naturelles a ajouté Dieudonné Ouattara.

Alex SOME
Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment