Sécurité alimentaire : Le Japon offre plus de 4000 tonnes de riz au Burkina

L’ambassade du Japon au Burkina a fait un don de 4166 tonnes de riz au gouvernement burkinabè. La cérémonie s’est déroulée le jeudi 18 mars 2021 dans les magasins de la Société nationale de gestion des stocks de Sécurité alimentaire (SONAGESS) à Ouagadougou.

Conformément aux échanges de notes signées le 14 octobre 2019 et aux conclusions du comité consultatif tenu le 4 mars 2021, le gouvernement du Japon a consenti, au titre de l’année fiscale 2019, un appui en riz d’une quantité de 4 166,67 tonnes, soit un milliard cinq cent millions de F CFA. Ce don qui rentre dans le cadre du Kennedy Round permettra de promouvoir la sécurité humaine et répondre au besoin sans cesse croissant en riz de la population burkinabè.

Malgré les efforts entrepris au plan national dans la production de riz, celle-ci ne couvre cette année que 46% de la population. Dans cette optique, une partie du don nippon, soit environ 3173 tonnes, sera monétisée à un prix social et les recettes seront reversées dans le compte du fonds de contrepartie KR 2019 ouvert à cet effet à la BCEAO. Ces fonds serviront à financer des projets au Burkina Faso dans le cadre du Plan national de développement économique et social (PNDES). La quantité restante, soit 993,67 tonnes, sera réservée à la distribution gratuite aux personnes vulnérables sur le territoire national.

4166 tonnes de riz en sacs de 30kg qui soulageront énormément les populations

Solidarité envers le peuple résilient burkinabè

Pour le chargé d’affaires de l’ambassade du Japon, Ito Masamichi représentant l’ambassadeur, la situation sécuritaire connait une grande amélioration, grâce aux efforts du gouvernement et au dévouement des Forces de défenses et de sécurité (FDS). Aussi dira-t-il, le don permettra à son pays de témoigner de la solidarité au peuple résilient du Burkina Faso. C’est dans ce contexte, dira le chargé d’affaires, que le Japon a octroyé 5 millions de dollars d’aide alimentaire à travers le PAM en janvier 2021 dont 2 millions d’aide alimentaire pour les déplacés internes du Burkina Faso. Une aide, qu’il espère, va atténuer les souffrances du peuple confronté à l’insécurité, la pauvreté, la pandémie et contribuer à prévenir la radicalisation des jeunes.

Le directeur général de la SONAGESS, Hamadé Belem, très content de réceptionner cette aide venue du Japon

Le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, des Aménagements hydro-agricoles et de la Mécanisation, Dr Lamourdia Thiombiano, a exprimé sa reconnaissance au peuple et au gouvernement japonais pour leur appui à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages vulnérables et aux actions de développement du Pays de Hommes Intègres.

Il a réitéré également la volonté du Burkina Faso d’œuvrer à l’autosuffisance alimentaire par l’intensification et la diversification des productions agricoles. Aussi pour y arriver, dira-t-il, le Burkina Faso poursuivra avec abnégation la mise à disposition des intrants et équipements agricoles aux producteurs vulnérables, les aménagements de superficies agricoles, la réalisation des infrastructures de gestion post-récoltes, l’opérationnalisation des mécanismes de financements des activités agricoles et de gestion des risques agricoles, la sécurisation foncière, l’appui-conseil agricole.

J.E.Z
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment