Religion : Mamadou Philippe Karambiri parmi les pasteurs les plus puissants et les plus influents de la planète

Le monde évangélique compte des milliers de grands serviteurs dans le monde. Certains ont réussi à être des exemples d’intégrité, aussi bien dans leurs parcours que la longévité dans le ministère. Grâce à l’impact de leurs enseignements puissants et les « méga-églises » qu’ils ont créées, ces pasteurs sont devenus les plus influents de la planète. Déjà en 2010, le journal La Croix révélait sur son site internet « les 10 pasteurs dont la voix compte dans la planète évangélique ». Aujourd’hui, 10 ans après, des hommes continuent de révolutionner l’Évangile. Parmi eux, l’on a le Burkinabè Mamadou Philippe Karambiri.

Selon Fatogoma qui a écrit pour le portail Opera news, Mamadou Philippe Karambiri est la figure de proue des églises francophones. Depuis plus de 40 ans, il sillonne les églises avec ses puissants messages. Son église compte aujourd’hui environ 10 000 membres. Le Centre international d’évangélisation compte également un hôpital, une maternité, une télévision (Impact TV, disponible sur le bouquet Canal+). En 2005, Mamadou Philippe Karambiri a été élevé au rang de Chevalier de l’Ordre national par l’ancien président Blaise Compaoré.

En plus du Burkinabè, trois deux autres Africains font partie des plus influents dans le monde. D’une part, il y a David Oyedepo. Architecte de formation, il affirme avoir eu en 1981 une vision divine qui a duré 18 heures. C’est ainsi qu’il bâti dans la banlieue de Lagos un campus de 500 hectares, baptisé Canaaland, avec le plus grand auditorium au monde (50 000 places). Le site comprend une université, des banques, des magasins, des restaurants, une agence missionnaire et une maison d’édition. Il est le fondateur de Winners’ Chapel International (la Chapelle des vainqueurs), un réseau d’églises présentes en Afrique, à Dubaï, en Grande-Bretagne et aux États-Unis. Selon lui, « la pauvreté est un péché, voire une malédiction qu’on doit rejeter ».

D’autre part, il y a Sunday Adelaja. Le Nigérian Adelaja est à la tête de la plus grande megachurch d’Europe installée à Kiev, en Ukraine. Il a vu le jour dans un petit village du Nigeria, avant d’arriver en Ukraine, en 1986, pour des études de journalisme. Mais dans ce pays alors réputé xénophobe, Dieu lui aurait révélé que l’Ukraine a plutôt besoin « d’un sauveur d’âmes ». Sunday Adelaja commence alors à évangéliser, sans aucune formation théologique. En 1994, il fonde l’Ambassade de Dieu qui compte aujourd’hui plus de 25 000 membres, avec plus de 700 représentations dans 45 pays. L’homme rêve désormais de conquérir le monde arabe.

Parmi ces serviteurs de Dieu, il n’y a qu’une seule femme, Joyce Meyer. Abusée sexuellement par son père à plusieurs reprises, divorcée une fois, Joyce Meyer a vécu des situations difficiles qui constituent le socle de son témoignage. Elle est sortie très forte de ses épreuves, après sa conversion en 1976. C’est d’ailleurs elle qui a baptisé son père. À la tête d’une église dans le Missouri, Joyce Meyer est l’une des télévangélistes les plus puissantes et charismatiques. Elle possède plusieurs résidences, voyage en jet privé et s’occupe de plusieurs familles. « Il n’est pas nécessaire de s’excuser parce qu’on est béni », répond-elle aux critiques. Des huit millions de dollars de recettes qu’elle cumule chaque mois, elle reverse 93% à des œuvres caritatives.

Les autres pasteurs sont : David Yonggi Cho, Rick Warren, Billy Graham, Bill Hybels, Edir Macedo, Brian et Bobbie Houston.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Source : Fatogoma Operanews

Related posts

Leave a Comment