Qui l’eût cru ? 8 morts absolument stupides

VIDÉO. « Pompe funèbre », les toilettes électriques, le coq de la mort, ou le retour de bâton… Ces histoires morbides sont

Le coup du spray

En 2009, en Caroline du Sud, un malfrat qui était en train de braquer un magasin est mort étouffé après s’être peint la figure avec de la peinture en spray pour que personne ne le reconnaisse. Comme quoi, lire les étiquettes, ça peut être utile.

La « pompe funèbre »

En 1899, le président de la République française Félix Faure mourut d’une crise cardiaque à l’Élysée. La cause du décès : un coït buccal pratiqué par sa maîtresse. Il fut retrouvé agonisant et sans pantalon, la main crispée dans la chevelure de sa conquête. Une gâterie meurtrière, qui vaudra à Félix Faure le surnom de « pompe funèbre » et ce célèbre mot de Georges Clemenceau : « Il a voulu vivre César et il est mort Pompée. »

Les toilettes électriques

En 1989, le prisonnier américain Michael Anderson Godwin est mort d’électrocution en tentant de réparer les écouteurs branchés à sa télévision alors qu’il avait les fesses posées sur ses toilettes en métal. Ironie du sort, condamné pour meurtre, il avait échappé à la chaise électrique lors de son procès, six ans plus tôt.

Sans les mains !

En 1987, un parachutiste de Caroline du Nord avait pour mission de prendre ses collègues en photo lors de la chute libre. Seul problème : il a tout simplement oublié de mettre son propre parachute. Il en est mort.

Retour de bâton

Jean-Baptiste Lully, célèbre compositeur devenu surintendant de la musique royale de Louis XIV, est mort de la gangrène après s’être violemment frappé l’orteil avec une longue canne lors d’une répétition. Très vite, sa jambe s’infecta, mais Lully refusa qu’on la lui coupe, lui qui était également danseur. Il mourut quelque temps plus tard, le 22 mars 1687.

Là-haut

Adelir Antônio de Carli, un prêtre brésilien, est mort sur une chaise attachée à des centaines de ballons gonflés à l’hélium. À plusieurs centaines de mètres d’altitude, il a demandé qu’on lui apprenne à utiliser son GPS. Son corps n’a été retrouvé que deux mois plus tard.

Tout feu, tout flamme

Gary Allen Banning, un Britannique de 43 ans, est mort brûlé vif. Un jour, il a bu de l’essence par erreur. Surpris par le goût dégoûtant de cette boisson, il recracha le liquide, dont quelques gouttes tombèrent sur ses vêtements. Quelques minutes plus tard, l’homme eut la très bonne idée de fumer une cigarette. Lorsqu’il l’alluma, il prit feu.

Le coq de la mort

En 2011, en Californie, Jose Luis Ochoa est mort poignardé par un poulet. Lors d’un combat de coqs, un volatile auquel une lame de rasoir avait été attachée à une patte a foncé sur lui, lui causant de graves blessures. Transporté à l’hôpital, il y mourut deux heures plus tard.

https://www.lepoint.fr/

Related posts

Leave a Comment