Prévisions saisonnières 2021 : Des risques d’inondations, de sécheresse et d’insécurité alimentaire prévus au cours de la saison

Du 26 au 30 avril 2021 s’est tenu, en ligne, le forum sur les prévisions saisonnières des caractéristiques agro-hydro-climatiques de la saison des pluies pour les zones soudaniennes et sahéliennes (PREASS-2021). Un forum organisé notamment par le centre régional AGRHYMET du Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS), le Centre africain pour les applications de la météorologie au développement (ACMAD), les services météorologies et hydrologiques (SMNH) des pays d’Afrique de l’Ouest et du Tchad, les organisations des bassins avec la collaboration de l’organisation météorologique mondiale (OMM) et les représentants de certains grands centres mondiaux sur le climat. Les conclusions de ce forum prévoient alors des risques d’inondation, de sécheresse et d’insécurité alimentaire.

Pour la saison agricole 2021, il est prévu des risques élevés d’inondation, de sécheresse, de maladies et d’insécurité alimentaire liée à des criquets pèlerins.

Face donc aux risques, les structures spécialisées qui se sont réunies au cours de ce forum en ligne ont fait plusieurs recommandations. S’agissant des risques d’inondation dus aux cumuls de pluies supérieures à la moyenne attendue, elles recommandent notamment de prendre des dispositions pour anticiper la sécurisation des personnes et la maintenance des infrastructures installées dans les zones inondables et d’assurer le curage régulier des caniveaux d’assainissement.

Pour éviter également les risques d’inondations, il est aussi conseillé de renforcer la communication des prévisions saisonnières et la sensibilisation des communautés vulnérables en impliquant les acteurs étatiques et les différentes plateformes de rédaction des risques de catastrophes et de crises. La dernière recommandation faite par ces structures spécialisées, c’est le renforcement de la veille et les capacités d’intervention des agences en charge de suivi des inondations, de la rédaction des risques de catastrophes et des aides humanitaires.

Une incursion d’essaim de criquets pèlerins

Par ailleurs, il est également indiqué qu’au regard de la situation humide attendue pour la saison des pluies 2021, il est possible d’observer un incursion d’essaim de criquets pèlerins à la faveur du démarrage précoce et des séquences sèches longues prévues dans la bande sahélienne. Ce risque associé à la pandémie du Covid-19 pourrait aggraver les situations d’insécurité alimentaire. Et pour faire face à cela, les spécialistes enseignent, entre autres, de renforcer la surveillance du criquet pèlerin dans les zones à risque et de maintenir la vigilance contre les autres nuisibles dont la chenille légionnaire d’automne.

En ce qui concerne le risque de sécheresse, il est recommandé de diversifier les pratiques agricoles à travers des techniques de gestion de l’eau à la parcelle et la promotion de l’irrigation et du maraichage pour réduire le risque de baisse de production dans les zones exposées. En plus de ces recommandations, il est en outre recommandé de ce fait de renforcer le suivi d’orientation et de déplacements des éleveurs à la recherche de pâturage et de points d’eau. A cela s’ajoutent l’interaction avec les techniciens des services de la météorologie, de l’agriculture, de l’hydrologie et de la protection des végétaux pour des informations spécifiques aux pays et les conseils agro-hydro-météorologiques sur les conduites à tenir.

Risque de maladies

Pour éviter les risques de maladies liées à l’eau dans les zones humides et inondées, il est conseillé aux Etats de renforcer les capacités des systèmes nationaux de santé et des plateformes de réduction de risques de catastrophes. Outre ces recommandations, il est conseillé en sus de suivre la qualité de l’eau et mettre en place des produits de traitements. Autre recommandation aussi importante que celles-ci, la vaccination des populations et des animaux, l’encouragement à l’utilisation des moustiquaires et la mise en place des stocks de médicaments pour les traitements curatifs.

Synthèse réalisée par Yvette Zongo
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment