Pilule du lendemain : « Il ne faut jamais abuser de ces méthodes d’urgence », dixit Dr Touré

C’est monnaie courante pour les jeunes et adolescent de faire recours aux pilules du lendemain après des rapports sexuelles non protégé. Cependant, quels peuvent être les dangers de l’utilisation fréquente et précoce de la pilule du lendemain sur la santé des consommateurs ? Rencontré sur la question, docteur Boubacar Touré, chef de service du planning familial, au département de gynécologie obstétricale au centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouedraogo (CHU-YO) a affirmé que le seul effet secondaire direct de la consommation de la pilule du lendemain, c’est le dérèglement du cycle menstruel chez la femme.

D’entrée de jeu, la clarification de Dr Touré est appel ! il ne faut pas faire d’amalgame entre la pilule du lendemain et les pilules contraceptives. En effet selon lui, ce sont des produits différents, car n’ayant pas à la base les mêmes composition chimiques et dosages de molécules. Cette différence réside aussi dans le fait que ce sont des méthodes qui n’ont pas les mêmes durées. « La pilule contraceptive classique permet sur un long terme de contrôler sa fécondité et donc de choisir quand-est-ce qu’on va tomber enceinte ; tandis que la pilule du lendemain, elle est uniquement faite pour les accidents chez les femmes qui ne sont pas couvertes et qui n’ont aucune méthode contraceptive ; Si la femme se voit en danger de contracter une grossesse qu’elle ne veut pas, c’est là qu’elle prend la pilule du lendemain » ; a t’il expliqué en précisant tout de même que la pilule est prise dans le cas où le condom est déchiré ou dans les cas de viol.

Des effets secondaires sont de même arrimés à la prise des pilules. Des effets qui, des propos du spécialiste sont ressentis dans le cycle, causant alors son dérèglement. En effet Dr Touré a insisté sur son propos en affirmant qu’en dehors du dérèglement du cycle, il n’y a pas d’autres effets secondaires liés à la prise de la pilule. « En dehors de ça il n’y a pas d’effet secondaire, sauf pour les pilules qui sont fortement dosées dans une certaine hormone qu’on appelle œstrogène qui sont contre indiqués chez les hypertendus.  Mais ces pilules, on ne les fabrique plus. Les pilules que l’on donne aujourd’hui sont riches et fortement dosées en progestatif. Ça n’a pas d’autre effet secondaire que de faire saigner et entrainer des troubles du cycle » a-t-il davantage clarifié. Cependant il souligne que la prise en continue du produit peut être nocif. « Il faut dire que dans toute chose, tout abus est nuisible. Il ne faut jamais abuser de ces méthodes d’urgence ! » conclut-il.

La pilule du lendemain cause t’elle la stérilité chez la femme ?

Certains citoyens Burkinabè affirment de même que certains cas de stérilité chez les femmes sont dûes à la prise à répétition de la pilule du lendemain. Sur cette assertion Dr Touré a relevé que les problèmes de stérilité de la femme ne sont pas dû à la prise de la pilule. Ils sont plutôt dû aux rapports sexuels non protégés et les maladies sexuellement transmissibles. « Je vais être claire et nette ; non ! ce n’est pas la pilule qui va entrainer la stérilité chez la femme. Les médicaments que nous utilisons en urgence pour ne pas tomber enceinte n’agissent pas sur l’appareil génital pour vous rendre stérile. Ce qui peut amener la stérilité chez la femme, ce sont les maladies sexuellement transmissibles ; c’est le fait d’avoir des rapports non protégés. » a-t-il davantage précisé.

En somme il faut alors retenir que la pilule du lendemain est un produit d’urgence pour éviter les grossesses indésirées. Bien que présentant un effet secondaire, agissant sur le dérèglement du cycle menstruel, cette pilule n’a pas d’impact sur l’appareil génital féminin, en vue de rentre stérile.

Alex SOME
Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment