Palais de Kosyam : Les présidents de conseil d’administration du CBC et de la CORAB chez Roch Kaboré

Le président du Faso, Roch Kaboré, a reçu en audience, ce jeudi 8 avril 2021 au palais de Kosyam, le président du conseil d’administration du Conseil burkinabè des chargeurs (CBC), Al Hassane Sienou, et celui de la Coalition des réseaux et associations burkinabè de lutte contre le VIH/Sida et de la promotion de la santé (CORAB), Edouard Diapa.

Pour le président du conseil d’administration (PCA) du Conseil burkinabè des chargeurs (CBC), la visite au président du Faso avait pour but de présenter les difficultés vécues par sa structure, avec la longue absence de fonctionnement statutaire du conseil d’administration. Il s’est également agi d’informer Roch Kaboré que les choses sont rentrées dans l’ordre avec l’organisation de l’assemblée générale le 7 juillet 2020.

Le PCA du Conseil burkinabè des chargeurs et son équipe, à la sortie d’audience.

Le CBC se porte mieux, et la mise en place des futurs chantiers est en marche, a présenté Al Hassane Sienou, avant d’ajouter que son équipe s’attèlera à la rénovation, à la digitalisation et à la recherche d’une gestion efficiente du CBC.
L’épineuse question de la gestion du fret a été également au centre des échanges avec le président du Faso. En effet, pour Al Hassane Sienou, les nombreuses crises dans le secteur du transport impactent l’économie nationale. Le CBC, dans son rôle de servir le Burkina Faso, ne pourra agir qu’en fonction de la feuille de route que le gouvernement lui a transmise.

Le président du bureau du conseil d’administration de la CORAB, faisant le point de l’audience.

En un mot, le CBC se battra pour que le pays des hommes intègres soit desservi. Evoquant le conflit entre les différentes faîtières, le PCA a exhorté les parties prenantes au dialogue pour une sortie de crise définitive.
Avec le PCA de la Coalition des réseaux et associations burkinabè de lutte contre le VIH/Sida et de la promotion de la santé (CORAB), il a été question de la mutualisation des forces et des actions pour parvenir à l’éradication du Sida à l’horizon 2030. A en croire Edouard Diapa, le président du Faso a marqué sa disponibilité à accompagner toutes les initiatives allant dans ce sens, notamment le partage de données qui fait des gorges chaudes.

La mise en place d’un fonds commun sous la tutelle du Secrétariat permanent pour permettre aux partenaires financiers d’avoir la traçabilité des subventions, a été également évoquée avec le président du Faso. La suggestion, selon Edouard Diapa, a été très appréciée par Roch Kaboré qui a pris l’engagement d’accompagner la structure.

J.E.Z
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment