Ouagadougou : 700 kg de poulet de chair de contrebande saisis et incinérés

Le 3 mars 2021, la police municipale de Ouagadougou a intercepté un véhicule personnel transportant 700 kg de poulet de chair de contrebande congelé. Ce stock de volaille a été détruit ce même jour par la sûreté municipale, sous la supervision du ministère des Ressources animales et halieutiques et la Ligue des Consommateurs du Burkina (LCB).

La police municipale de Ouagadougou a interpellé un véhicule personnel transportant en son sein environ 700 kg de poulet de chair congelé. La viande était contenue dans 55 cartons. Selon la police municipale, il s’agit d’une marchandise qui n’avait pas de documents, notamment les autorisations d’importation et les certificats de salubrité.

L’inspecteur de police municipale Sébastien Ouédraogo, directeur de la sécurité publique de l’institution, a fait comprendre que cette quantité de viande provient du Ghana. « Avec la grippe aviaire, il y a des pays qui n’arrivent pas à mettre fin à cette maladie. Ce qui fait que le Burkina Faso interdit à ces pays-là d’importer la volaille dans notre pays », a-t-il dit. De plus les étiquettes collées sur les emballages laissent croire qu’il s’agit de poulet d’origine russe.

Les poulets ont été incinérés

Le bien frauduleux a été incinérée en présence du fautif avec la supervision de délégués de la Ligue des Consommateurs du Burkina (LCB) ainsi que du ministère des Ressources animales et halieutiques. L’intéressé a été conduit devant l’officier de police judiciaire, son véhicule a été conduit en fourrière et une plainte a été déposée par la LCB.

Les services vétérinaires burkinabè ont renforcé les contrôles au niveau des frontières

Gisèle Paré, directrice de la Santé publique vétérinaire de la législation au sein du ministère des Ressources animales et halieutiques, a indiqué que ce genre d’aliments peut apporter des maladies gastro intestinales telles que des diarrhées, des vomissements et des intoxications.

Boukaré Tapsoba, responsable adjoint chargé des plaintes et de suivi des réclamations de la LCB, a chargé les commerçants « véreux » qui font de la contrebande d’être mal intentionnés envers les consommateurs. Il a cependant encouragé l’importation d’aliments propres à la consommation. « Nous appelons  la population aussi à dénoncer ces cas frauduleux », a-t-il terminé.

Avec la recrudescence de la grippe aviaire dans les pays comme le Sénégal et la Mauritanie, les services vétérinaires burkinabè ont renforcé les contrôles au niveau des frontières pour protéger les santés animales au sein du pays et également la santé publique.

Josué TIENDREBEOGO (stagiaire)

Burkina 24

Related posts

Leave a Comment