Mouvement pour le Changement et la Renaissance : Tahirou Barry prend les commandes du parti

Tahirou Barry a été élu nouveau président du Mouvement pour le Changement et la Renaissance (MCR). C’était au cours d’un congrès extraordinaire organisé les 9 et 10 avril 2021 à Ouagadougou. L’annonce a été faite le samedi 10 avril 2021, au cours de la clôture des travaux. Il succède ainsi à Carlos Toé qui, lui, devient vice-président.

C’est désormais Tahirou Barry qui présidera la destinée du MCR. Ainsi en a décidé les militants du parti au cours du congrès extraordinaire tenu les 9 et 10 avril 2021 à Ouagadougou. Aussitôt élu, Tahirou, ancien ministre de la Culture, s’est fixé deux défis à relever. D’une part, il s’agit du déverrouillage du champ politique.

Il dit vouloir s’aligner sur tous les fronts pour éteindre toutes les formes révoltantes et inacceptables de corruption et de fraudes électorales dans le pays. D’autre part, l’ancien disciple de Laurent Bado du PAREN compte se battre pour la vérité dans la gouvernance et les mœurs politiques. Pour lui, sans vérité il n’y a ni grandeur ni honneur.

Les militants ont pendant 48 heures fait le bilan de la participation de leur parti aux élections du 22 novembre 2020

En prenant les reines du parti, il succède ainsi à Carlos Toé qui, lui, devient vice-président. c’est encore lui qui a présidé l’organisation du présent congrès extraordinaire. Les travaux ont porté sur le bilan et les perspectives de la participation du MCR au double scrutin présidentiel et législatives de novembre 2020. Il a indiqué que durant les 48h, les participants ont discuté en toute franchise. En plus du renouvellement du bureau, ils ont également toiletter les textes du parti. Ce qui permettra selon lui, d’atteindre les objectifs.

Le MCR a aussi adopté une nouvelle feuille de route. Pour le nouveau vice-président, il n’est plus question de naviguer à vue. Tahirou Barry et les siens ont pris acte des résultats obtenus lors des élections. Toutefois, il estime que ces élections ont été une véritable compétition des stratégies de corruption électorale qui a consacré d’ailleurs, selon le rapport du REN-LAC, la victoire par ordre proportionnellement à la force corruptive de chacun des vainqueurs.

Tahirou Barry, le nouveau président du MCR

La clôture du congrès a connu la présence d’autres partis politiques. Abdoul Karim Sango du PAREN était également présent. Ainsi, le nouveau président a donné rendez-vous à ses militants sur le terrain du combat politique. D’ailleurs, il a déjà pris position sur la question de la réconciliation nationale. Tout en s’alignant sur cette volonté politique, Tahirou Barry prévient qu’il faudrait passer par le triptyque vérité, justice et réconciliation.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment