Meeting du MPP à Ziniaré : Roch Kaboré favorable pour le retour de Blaise Compaoré « dans la dignité et le respect dû à son rang »

Le candidat du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Roch Kaboré poursuit son programme de meeting. Dans l’après-midi du jeudi 12 novembre 2020, c’est le chef-lieu de la région du Plateau central, Ziniaré, qui l’accueille. Devant les militants et sympathisants, les promesses de campagne étaient au rendez-vous.

A Ziniaré, chef-lieu de la région du Plateau central, l’ambiance est calme, à quelques heures du meeting du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Vers 13 heures, la ville commence à accueillir des bus de transport en commun. Sur chaque véhicule, on peut lire le nom de la localité d’où il provient. Il y a, entre autres, Boussé, Zam, Kogho, Laye, Zorgho, Niou, Zitenga et Mogtedo. Difficile de se frayer un chemin sur la Route nationale numéro 4 (RN4), en face du gouvernorat. C’est sur la place publique de cette représentation administrative que ledit meeting va se tenir.

Un important dispositif sécuritaire est en mis en place. Selon certaines indiscrétions sur place, le Groupement de sécurité et de protection républicaine (GSPR) est arrivé à Ziniaré deux jours à l’avance. En plus des forces de sécurité, le MPP dispose de sa propre organisation pour filtrer les entrées. Dès notre arrivée, un jeune homme dans son gilet « MPP Sécurité » nous accueille avec « pas de briquet », avant de passer son détecteur de métaux sur notre corps.
Après un moment d’animation, enfin les discours peuvent commencer.

Pour ce meeting, des militants sont venus des trois provinces de la région du Plateau central

« Kouma bana »

Dans son intervention, le directeur provincial de campagne du MPP de Ziniaré, Marc Zoungrana, a invité le président à sa propre succession, Roch Kaboré, de ne plus se faire des soucis pour la campagne. Le député sortant a demandé au candidat du MPP de repartir dormir, car l’électorat des trois provinces du Plateau central lui garantisse la victoire au soir du 22 novembre 2020.

Visiblement, ce n’est pas une bonne stratégie. En tout cas, c’est ce qu’a fait comprendre le directeur national de campagne du MPP, Simon Compaoré. Pour une élection, quelle que soit votre force de frappe, on ne part pas dormir de cette manière, a-t-il recommandé à Marc Zoungrana. Sur le même podium, Simon Compaoré a tout de même reconnu et félicité les efforts du député sortant.

Les militants sont invités à renouveler leur confiance à leur candidat pour un second mandat

Pourtant à l’entame de son propos, Simon Compaoré a promis n’avoir que deux mots à dire au public de Ziniaré : « Kouma bana ». Cette expression en langue dioula traduit le fait qu’il n’y a plus rien à dire (parole est finie), face à la mobilisation du jour. Ainsi, après avoir fait parler de lui lors de son discours au meeting de Bobo-Dioulasso avec sa déclaration en Swahili « Hakuna Matata », qui signifie « il n’y a pas de problème, pas de souci », Simon Compaoré revient en Afrique de l’Ouest.

« Ceux qui ont maille avec la justice devront répondre »

Le meeting du MPP à Zinairé, localité qui a vu naître l’ancien président Blaise Compaoré, est attendu par les ressortissants. Ici, le candidat Roch Kaboré, par ailleurs successeur de Blaise Compaoré, a prêché pour le retour de son « prédécesseur ». « Le président Compaoré est un ancien président. A ce titre, il faudra travailler à son retour dans la dignité et dans le respect dû à son rang », a-t-il déclaré.

Le candidat Roch Kaboré (en blanc) a promis de transformer le Centre régional sanitaire (CRS) de Ziniaré en CHU

En réponse aux forces vives de Ziniaré qui lui ont demandé de permettre le retour de Blaise Comaporé, il s’est montré favorable à la réconciliation nationale et au retour des exilés politiques. Et ce, conformément à la justice. « Pour nous, tout le monde peut revenir et ceux qui ont maille avec la justice devront répondre », a-t-il confié au cours d’un tête-à-tête avant le meeting.

Il faut rappeler que c’est Ziniaré qui va accueillir les festivités commémoratives de la fête nationale de 2021. Le candidat du MPP à la présidentielle a promis aux ressortissants de cette localité de l’inédit. « Le 11 Décembre 2021 sera exceptionnel. Ce que vous n’avez jamais vu, vous le constaterez », a-t-il promis. Par ailleurs, il s’est engagé à « réaliser des infrastructures qui changeront fondamentalement le visage de la région ».

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment