Mali : Le Président de la Transition et son Premier ministre mis aux arrêts par les militaires

Le président de la transition, Bah N’Daw et son Premier ministre, Moctar Ouane ont été interpellés par des militaires. Ils séjournent présentement au camp de Kati, le point de départ du putsch contre l’ex-Président Ibrahim Boubacar Keïta en août 2020.

Avec ce nouveau développement de l’actualité, la Mali retombe dans une période d’incertitude. Les arrestations du Président de la Transition et de son Premier ministre sont intervenues peu de temps après l’annonce à la télévision nationale de la composition du nouveau gouvernement. Aussitôt les soldats sont rentrés dans le jeu au camp militaire de Kati (situé à une quinzaine de kilomètres de la capitale Bamako) où selon Jeune Afrique, le président de la transition, Bah N’Daw et son Premier ministre, Moctar Ouane, ont été conduits sous escorte militaire.

La pomme de discorde réside, à en croire notre source, dans la mise à l’écart par le président de la transition, et son Premier ministre dans le gouvernement Moctar Ouane II, de deux membres influents de l’ex-Conseil national pour le Salut (CNSP), composé de militaires à l’origine du putsch du 18 août 2020 contre Ibrahim Boubacar Keïta (IBK).

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Jeune Afrique

Related posts

Leave a Comment