Maintien de la paix dans le monde : 147 policiers et gendarmes burkinabè prêts à servir

United nations institue for training and research (UNITAR), en collaboration avec le ministère de la Sécurité du Burkina Faso, a organisé une session de formation en pré-déploiement au profit de la police et de la gendarmerie nationales, du 6 au 17 septembre 2021 à Ouagadougou.

Ils sont 147 policiers et gendarmes à être formés par United nations institue for training and research (UNITAR), en collaboration avec le ministère de la Sécurité du Burkina Faso. Du 6 au 17 septembre 2021, ces membres des forces de défense et de sécurité se sont familiarisés avec les normes des Nations unies en matière de maintien de la paix dans le monde. Ce vendredi 17 septembre, ils ont reçu leurs parchemins.

Les 147 policiers et gendarmes sont invités à être intègres selon les normes des Nations unies

Selon le colonel Apollinaire Ndayimirijé, formateur pour le compte des Nations unies, les 147 policiers et gendarmes ont reçu le socle de la formation de pré-déploiement accompagné par des modules de formation spécialisée pour qu’ils travaillent avec efficacité et professionnalisme et intégrité dans les missions où ils seront déployés.
Aujourd’hui, le formateur se dit satisfait de ce qui a été accompli. « Ils ont manifesté une régularité au cours de la formation. Ils sont très curieux de savoir là où ils seront déployés », s’est réjoui Apollinaire Ndayimirijé.

Il faut rappeler que cette formation est intervenue dans un contexte où des casques bleus gabonais, accusés d’abus sexuels, ont été rapatriés de la Centrafrique. Le colonel Apollinaire Ndayimirijé a indiqué que ce cas a été soulevé au cours de la formation. « Nous avons montré qu’ils [les Burkinabè] ont une responsabilité individuelle, celle du commandement et celle du pays contributeur. On a échangé dessus, ils ont compris et accepté que de tels comportements, en tant que casques bleus, sont intolérables », a signifié le formateur, de nationalité burundaise.

Colonel Apollinaire Ndayimirijé

Honorer le Burkina Faso

Au cours de la cérémonie de clôture, Maïmouna Thiombiano, secrétaire générale du ministère de la Sécurité, a exhorté les bénéficiaires de la formation à être des ambassadeurs du Burkina Faso lorsqu’ils seront déployés. « En digne fils, vous rendrez honneur au Burkina Faso par votre ardeur au travail, votre abnégation, votre loyauté, votre humanisme, votre pragmatisme, votre discipline ; bref, burkindisme », a-t-elle souhaité. Par ailleurs, elle les a invités à une formation continue, après cette présente étape.

La secrétaire générale du ministère de la Sécurité, Maïmouna Thiombiano, a présidé la cérémonie de clôture

Le commissaire divisionnaire de police, Lassana Bargo, porte-parole de la promotion, a promis que le défi sera relevé. Ses camarades et lui ont foi en la connaissance reçue au cours de la formation. « Dans les missions de maintien de paix, il y a plusieurs nationalités qui se retrouvent. Nous avons appris les différentes disciplines et comportements à adopter, le respect de la diversité », a-t-il affirmé.
Cette vague est désormais prête pour la mission de maintien de paix des nations unies. Dès que le besoin se fera ressentir, les 147 seront déployés, a rassuré Maïmouna Thiombiano.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment