Lutte contre le Covid-19 : Le Haut-conseil des transporteurs du Burkina cible les chauffeurs routiers

Le Haut-conseil des transporteurs du Burkina Faso (HCT-BF,) se lance dans une offensive de lutte contre le Covid-19 par la sensibilisation et la distribution de kits d’hygiène aux chauffeurs routiers. Le lancement de cette campagne, qui couvre tout le territoire national, est intervenu dans la matinée de ce jeudi, 9 avril 2020, à Ouagadougou.

Selon le premier vice-président du Haut-conseil des transporteurs du Burkina Faso (HCT-BF), Amadouba Ouattara, cette activité se veut une campagne d’éducation sanitaire et de prévention du Covid-19. Elle s’inscrit dans la dynamique de lutte et des mesures prises au niveau gouvernemental, poursuit-il. L’initiative vise essentiellement les chauffeurs routiers et les apprentis-chauffeurs.

« Ils sont un pan de notre société (on ne dirait pas abandonné) très exposé, du fait de sa grande mobilité. Pendant que le transport de passagers et voyageurs est suspendu, le fret, lui, se poursuit ; parce qu’il y a une impérieuse nécessité d’approvisionnements du pays. De ce fait, les chauffeurs routiers ont besoin d’une protection soutenue et c’est dans cet esprit que nous avons organisé cette campagne dont nous opérons le lancement ce 9avril 2020 sur ce site de Ouaga-inter pour ce qui est de la ville de Ouagadougou », explique Amadouba Ouattara, précisant que l’offensive vise à renforcer les mesures de protection dans le cadre de cette pandémie.

A Ouagadougou, le top de départ de la campagne a été donné à Ouaga-inter par des membres du HCT-BF, conduits par Amadouba Ouattara. Là, l’équipe a outillé les transporteurs et leurs apprentis sur la pandémie : les voies de contamination, les mesures et réflexes à observer pour se protéger et protéger ses prochains.
Pour mieux passer les messages de sensibilisation, les responsables de l’organisation se sont attaché les services de spécialistes de la santé.
La remise du kit d’hygiène (cache-nez et gel hydroalcoolique) intervient après cette étape de sensibilisation.

Le vice-président du HCT-BF, Amadouba Ouattara

Pour le coordonnateur national de l’Association d’assistance pour les maladies infectieuses, Abdoul Aziz Ouédraogo, l’impact d’une telle initiative n’est plus à démontrer… « Ces acteurs (chauffeurs routiers, ndlr) sont une cible importante, car ils font la navette entre plusieurs pays. C’était donc nécessaire qu’on pense à eux. C’est en cela qu’il faut vraiment saluer le Haut-conseil des transporteurs du Burkina Faso pour avoir mis l’accent sur cette cible », apprécie le spécialiste en santé.
« Il s’agit de passer le message, surtout les techniques de barrière qui sont notamment le lavage des mains, éternuer dans le creux du bras, la distanciation sociale. Ensuite, nous distribuons les cache-nez et le gel hydroalcoolique », résume Abdoul Aziz Ouédraogo.

Après Ouaga-inter, cap a été mis sur le péage de la Route nationale N°4 (RN4), à la sortie Est de la capitale. Là, répartis en plusieurs équipes, les membres de l’organisation ont distillé des conseils et partagé des kits aux chauffeurs routiers. Par endroits, la distribution du kit d’hygiène s’est même étendue aux agents publics qui côtoient ces acteurs et les lieux.

Un groupe de chauffeurs et apprentis à Ouaga inter, heureux d’accueillir les bienfaiteurs

Le chauffeur Moussa Diakité du Mali, en transit pour Lomé, lui, dispose déjà, dans sa citerne, de gel hydroalcoolique qu’il est fier de présenter. Néanmoins, il a reçu le flacon de gel hydroalcoolique et le cache du HCT-BF, avant de lancer en langue bambana : « Nitché, akagni ».

Contrairement à ce dernier, Moussa Ouédraogo, conducteur de citerne en partance pour Lomé, ne dispose ni de cache-nez, ni de gel hydroalcoolique. C’est tout heureux donc qu’il reçoit le flacon de gel et deux cache-nez (lui et son apprenti à bord). Le chauffeur routier ne tarit donc pas de remerciements à l’endroit du HCT-BF qui, pour lui, se soucie ainsi de leur vie.

Tout comme eux, et à en croire les responsables du HCT-BF, ce sont des milliers d’autres chauffeurs routiers et leurs apprentis qui seront servis en messages et en kits d’hygiène durant deux semaines. Et ce, au niveau des postes de péage, des postes de contrôle frontaliers et des ports secs.

O.H.L.
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment