Lutte contre le Covid 19 : Le district sanitaire de Dô joue sa partition

Depuis l’apparition du Covid 19 au Burkina, plusieurs dispositifs ont été pris au niveau des centres de santé. Au niveau du district sanitaire de Dô au secteur 22 de Bobo-Dioulasso, plusieurs activités ont été mises en place comme le révèle Dr Gislain Bouda, médecin chef du district sanitaire de Dô.

Il s’agit de systèmes de tris, des préventions contre les infections, les dispositifs de lavage des mains, de flashage des patients et de prélèvement.
Aussi, pour ce qui concerne le processus de dépistage du Covid 19, il ne concerne à priori que deux publics cibles au niveau du district sanitaire de Dô et se déroule comme suit : Le premier public cible ce sont les personnes qui ne se sentent pas bien, qui ont des symptômes du Covid 19 et appelées cas suspects.

Ces personnes peuvent avoir une toux associée à une fièvre avec des difficultés respiratoires ou d’autres signes en lien avec le Covid tels que les maux de gorge, de tête, la perte de l’odorat, d’appétit.

Bâtiment de prélèvement de tests au Covid-19

Donc une personne qui se présente au district et qui affirme avoir ces signes est considérée comme un cas suspect et a droit au dépistage gratuit du Covid-19.
Quant au deuxième public cible, c’est le cas contact c’est-à-dire quelqu’un qui a été en contact avec un cas positif au Covid-19 sans avoir respecté les barrières de protection (distanciation de 1m, non port de masque, etc.) surtout en famille où il y a le rapprochement. Ce public cible peut aussi bénéficier de tests gratuits.
Cependant, il y a un troisième public cible que sont les voyageurs (par ex quelqu’un qui veut se rendre à Abidjan, Paris, Dakar.) doit faire son test et avoir un PCR négatif avant de pouvoir voyager. Ce document de test constitue une sorte de passeport pour pouvoir embarquer dans l’avion.

Entrée principale du district sanitaire de Dô

Mais ce test s’effectue dans un seul lieu habilité à cet effet, le district sanitaire de Léna situé à Koko au secteur 4 de Bobo-Dioulasso, où le voyageur doit se présenter avec son ticket de voyage ou billet de réservation. Ce test est payant à raison de 50 000F.

En dehors donc de ces trois cibles, une personne qui se lève d’elle-même pour faire un test volontaire de Covid-19 ne peut bénéficier du test car ce processus de dépistage volontaire n’est pas encore admis au Burkina. En exemple, on peut faire le test de dépistage volontaire du Sida mais pas du Covid car avec le Covid 19, les tests sont bien spécifiques.

Par ailleurs, les tests peuvent s’appliquer également aux patients hospitalisés ou aux personnes venues consulter présentant ces signes et considérées comme cas suspect. Dans ces cas spécifiques, il leur est proposé le test de Covid-19, mais un cas suspect ne signifie pas forcément positif souligne Dr Bouda.

Le district sanitaire de Dô constitue également un centre de prise en charge, où des personnes positives au Covid-19 sont internées et traitées avec l’accompagnement des équipes de prise en charge et de traitement avec le protocole thérapeutique du Burkina. On y fait aussi la sensibilisation et la mise à disposition de documents de confinements.

Haoua Touré
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment