Lutte contre le Covid-19 : « Il faut des actions fortes pour discipliner les bobolais », selon le comité régional de gestion des épidémies des Hauts-Bassins

Le comité régional de gestion des épidémies des Hauts-Bassins a tenu ce vendredi, 10 avril 2020 à Bobo-Dioulasso, sa rencontre hebdomadaire. Présidée par le gouverneur de la région, Antoine Atiou, cette rencontre a permis aux membres du comité, de passer en revue la situation de la maladie à coronavirus dans ladite région. A en croire le président dudit comité, tous les malades du Covid-19 qui étaient hospitalisés à l’hôpital Souro Sanou de Bobo-Dioulasso ont été délocalisés à l’hôpital pédiatrie du jour à Belleville, pour des soins adéquates.

Cette rencontre du comité régional de gestion des épidémies dans les Hauts-Bassins est à sa quatrième du genre depuis sa mise place. Ainsi, plusieurs points ont été abordés au cours de la rencontre de ce vendredi, 10 avril 2020 notamment, le non-respect des mesures d’hygiène édictées par les techniciens de la santé et les décisions du président du Faso, Roch Kaboré.

« Malgré les consignes, les bobolais continuent de vivre comme avant. Les maquis continuent de servir sur place et les gens circulent comme ils veulent », s’est inquiété Célestin Koussoubé, membre du comité, par ailleurs président du conseil régional des Hauts-Bassins. Selon lui, le Covid-19 est une réalité et devrait inquiéter les populations. « Malheureusement ce n’est pas le cas à Bobo-Dioulasso », a-t-il déploré.

Les membres du comité régional de gestion des épidémies des Hauts-Bassins

Pour le gouverneur de la région, Antoine Atiou, ce comportement qu’il qualifie « d’indiscipline caractérisée », doit cesser pour éviter le pire dans les Hauts-Bassins. Tous unanimes, les membres du comité ont déploré les regroupements de plus de 50 personnes qui continuent dans les débits de boissons et le fait que certains commerçants continuent de vendre dans certains marchés. C’est pourquoi, le gouverneur de la région a invité les populations à plus de civisme, à plus de responsabilité et au respect des mesures barrières.

Car il estime que c’est avec l’implication de tout le monde que le Burkina Faso pourra vaincre cette maladie.
Au-delà de la sensibilisation, le président du comité régional de gestion des épidémies rassure que des « opérations d’envergures » seront menées sur le terrain les jours à venir pour, dit-il, discipliner les bobolais. Ces opérations se mèneront grâce à l’accompagnement des forces de l’ordre à qui il a d’ailleurs invité à plus de présence sur le terrain.

Célestin Koussoubé, président du conseil régional des Hauts-Bassins

Des difficultés que rencontrent les agents de santé sur le terrain, le Professeur Armel Poda a souligné des « cas de malades indisciplinés ». « Il s’agit des malades hospitalisés qui veulent à chaque fois sortir pour payer quelques choses. Certains qui refusent également de prendre les produits », a-t-il expliqué. Avant de solliciter l’accompagnement des membres du comité, à travers des propositions, pour la gestion de ces cas.

Toutefois, le gouverneur rassure que « si les populations respectent les consignes la situation sera très vite maitrisée dans les Hauts-Bassins ».

Romuald Dofini
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment