Justice : Le tribunal de grande instance Ouaga II désormais fonctionnel

Le Premier ministre Christophe Dabiré a officiellement lancé, ce mardi 18 mai 2021, la mise en activité du tribunal de grande instance (TGI) Ouaga II. Situé au quartier Karpala dans l’arrondissement 11, ce nouveau tribunal qui est le 26e du Burkina Faso, vise à rapprocher la justice des justiciables. Sa réalisation et son équipement ont coûté trois milliards quatre vingt mille FCFA, provenant de l’Union européenne et du budget de l’État. Il se compose principalement de 65 bureaux, trois salles d’audience, une salle de réunion, une salle d’archives, une salle d’état civil, et quatre magasins. Le président et le procureur du Faso dudit tribunal ont été officiellement installés à l’issue de la cérémonie d’inauguration de la bâtisse.

Créé par la loi n•014-2014/AN du 8 mai 2014, le TGI 2 couvre les arrondissements n°6, 7, 10, 11 et 12 de la commune urbaine de Ouagadougou ; les communes rurales de Saaba, Komsilga, Koubri ainsi que la province du Bazèga. Il vient ainsi renforcer l’offre en matière de justice et désengorger le TGI Ouaga I qui regroupe à lui seul 12 arrondissements, cinq communes rurales et deux provinces.

Selon la ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, garde des sceaux, Victoria Ouédraogo/Kibora, le TGI Ouaga II vient non seulement réduire les distances pour les justiciables mais aussi permettre à l’Etat d’élargir les possibilités en matière de saisine des juridictions. Et au regard de la forte concentration de la population de la ville de Ouagadougou estimée à plus de 2 453 496 habitants, ce nouveau TGI va contribuer à accroître la capacité d’accueil en personnel ainsi que la diligence dans le traitement des dossiers.

Le Premier ministre procédant à la coupure du ruban

Le pôle spécialisé dans la lutte contre le terrorisme

Le tribunal de grande instance de Ouaga II abrite également le pôle spécialisé dans la lutte contre le terrorisme. Il est donc compétent sur toute l’étendue du territoire national, pour connaître des infractions de terrorisme et de financement du terrorisme, dans les conditions prévues par la loi n°006-2017/AN du 19 janvier 2017.

Vue sur une des trois salles d’audience que compte le TGI Ouaga II

En procédant à l’inauguration de cette infrastructure, le Premier ministre Christophe Dabire a dit vouloir par ce geste, exprimer le soutien du gouvernement au profit du monde judiciaire, car la justice constitue un pilier important dans l’édification de l’État de droit. « Nous allons faire en sorte de multiplier les tribunaux en direction des autres provinces, dans le souci de rapprocher la justice des justiciables. Au delà de la réalisation des infrastructures, des équipements, nous allons travailler à renforcer le potentiel humain qui doit contribuer à faire en sorte que la justice soit beaucoup plus fluide, plus rapide et plus juste pour les populations de notre pays », a-t-il soutenu.

Le président du TGI Ouaga II et le procureur du Faso près dudit tribunal.

Nommés par décret en juin 2020, le président du tribunal de grande instance Ouaga II, Sébastien Rapademnaba, et le procureur du Faso près dudit tribunal, Émile Zerbo, ont été installés à l’issue de la cérémonie d’inauguration. Ils procèderont à l’installation prochaine de 13 magistrats et du greffier du TGI Ouaga II.

Armelle Ouedraogo
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment