Infrastructures en carton : A qui la faute ?

On déplore ici ou là des écoles, des édifices publics et des routes qui ne tiennent pas une saison. On déplore…et puis c’est tout. Pourquoi un tel silence radio ? C’est parce que les responsabilités sont partagées.

J’ai toujours dit de poser cette question fatidique : « d’où vient l’argent ? ». Pour se faire élire, il faut dépenser l’argent qu’on n’a pas. Un parti politique n’est pas une entreprise qui génère un revenu. Un parti vit des cotisations et contributions des militants. Quel militant connaît aujourd’hui le montant des cotisations de son parti ? Connaissez vous un militant qui est à jour de ses cotisations ?

Ainsi fait, le candidat et le trésorier du parti doivent se débrouiller. Les techniques ne manquent pas. Je ne vais pas les détailler ici, parce que je ne sais pas si une telle action ne contrevient pas à la loi. Je sais aussi qu’il ne faut pas encourager les actions immorales.

Il n’y a pas que les politiques, les fonctionnaires et les entrepreneurs. En bout de chaîne, il y a nous. Si Si ! Nous. Et nous tous. Quand tu prends le billet que t’offre un candidat, tu crois qu’il trouve ça où ? Il prend dans ta poche. Quelle que soit la technique, il prend l’argent dans ta poche et viens te l’offrir. Toi qui croit faire une bonne affaire à chaque campagne électorale.

Toi qui lis ces lignes, tu es aussi responsable de cette route qui cause des pannes et des accidents mortels. Tu es responsable de cette école qui s’écroule sur la tête des gamins. Tu es responsable de ce stade qui tue en plein match.

Sayouba Traoré
Journaliste, écrivain

Related posts

Leave a Comment