Gorom-Gorom : Le conseil municipal rend compte de sa gestion en 2020

Le conseil municipal de la commune de Gorom-Gorom a organisé, samedi 20 mars 2021, sa quatrième journée de redevabilité pour faire le bilan de la gestion de la municipalité au cours de l’année 2020. Le bilan des activités réalisées reste satisfaisant avec des dépenses exécutées à hauteur de 2 767 796 621 de F CFA.

Distinguée treizième commune au plan national et première dans la région du Sahel, à la compétition pour l’excellence dans la gouvernance locale (COPEGOL), organisée en 2020, la commune de Gorom-Gorom est située à 317 km de Ouagadougou. Malgré l’insécurité, le conseil municipal a tenu sept sessions dont quatre ordinaires et trois extraordinaires, et adopté 35 délibérations.

La redevabilité étant l’un des principaux indicateurs de la gouvernance, le conseil a présenté à la population et à ses partenaires, le bilan de ses activités. L’état de l’exécution du budget indique que sur des prévisions de 3 093 542 325 F CFA, le conseil a recouvré 3 273 818 939 F CFA soit un taux de 105,8%. Les dépenses exécutées, elles, représentent 2 767 796 621 F CFA soit 84,54% des recettes.

Deux salles de classe construites

Salles de classes, dotations contre le covid-19

Dans le domaine de l’éducation, le conseil municipal a construit et équipé plusieurs salles de classes à l’école Nord, Centre et Est de la ville de Gorom-Gorom, à l’école Centre, à l’école communale B, au CEG d’Essakane-site. Il a acquis des fournitures scolaires spécifiques pour les écoles primaires de la commune et pris en charge des frais d’organisation du CEP à hauteur de 3 025 540 F CFA. Dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, les trois circonscriptions d’éducation de base, le lycée provincial et le lycée municipal ont reçu des dotations en cache nez et en lave-mains.

Quant à l’acquisition de 90 tonnes de riz, 22 tonnes d’haricots, 501 bidons d’huile de 20 litres pour les cantines scolaires, le maire de la commune, Ibrahim Ag Attahir, a indiqué qu’elle est en cours. Trois réfectoires de 150 places sont en cours de construction au lycée départemental, au lycée provincial et au CEG d’Essakane-site.

La salle pédiatrique au CSPS urbain de Gorom-Gorom

Equipements de CMA et de CSPS

Dans le domaine de la santé, il y a eu la réalisation d’un Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) dans le village de Guessel et d’une salle pédiatrique au CSPS urbain de Gorom-Gorom. Le conseil municipal a également acquis du matériel médicotechnique au profit du Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) et des CSPS de la commune, qui ont également bénéficié d’une ambulance grâce à l’appui de IAMGOLD Essakane. Les réalisations en cours concernent une salle d’hospitalisation au CSPS urbain, un bâtiment de salles d’hospitalisation VIP au CMA, une maternité et un local pour gardien au CSPS urbain et un CSPS dans le village de Gosey-site.

Une vue des participants à la journée de redevabilité

De l’eau pour les déplacés internes

Dans le domaine de l’eau potable, huit forages ont été réalisés, 65 forages réhabilités, deux adductions d’eau potable simplifiée réalisées et une autre réhabilitée. Trois bornes fontaines ont été réalisées sur le site abritant des personnes déplacées internes.

Sur le plan de l’assainissement, il y a eu le curage de 3,5km de caniveaux, la vidange de 20 latrines, la rénovation d’une boucherie, la réalisation de huit blocs de latrines VIP, la réalisation de 250 latrines semi-finies, la réalisation de murs de clôtures de deux cimetières, celui du cimetière municipal et d’Essakane Site. 30 charrettes ont été également acquises pour la collecte des ordures dans la ville de Gorom-Gorom et Essakane-site.

Un forage réhabilité à Essakane Site

Construction de hangars marchands

Sur le plan du développement de l’économie locale, plusieurs infrastructures ont été réalisées. 200 hangars marchands dans le marché d’Essakane-site, 100 hangars marchands dans le village de Saouga, 20 boutiques métalliques dans la ville de Gorom-Gorom, 40 boutiques au grand marché de Gorom-Gorom, 15 boutiques au petit marché de Gorom-Gorom. L’éclairage de voirie urbaine dans la ville de Gorom-Gorom par 100 lampadaires solaires et 200 banquettes et l’aménagement de 6 km de voirie urbaine dans la ville de Gorom-Gorom ont été également réalisés.

Curage de canniveaux à Essakane Site

Pour la formation de jeunes

L’employabilité des jeunes et la promotion des sports et loisirs ont été également pris en compte par le conseil municipal. Dix jeunes ont été formés dans les écoles professionnelles en santé humaine, santé animale et Génie civil, option bâtiment. 35 bourses ont été octroyées aux étudiants de la commune pour des études universitaires.

L’année 2020 a connu le lancement du Projet d’appui au développement de l’entrepreneuriat dans la Sahel (PADES). Ce projet prévoit entre autres la création de 240 micros et petites entreprises, la création de 288 emplois directs pour les jeunes et les femmes, l’octroi d’une subvention de 62 000 000 F CFA aux jeunes et femmes porteurs de projets de la commune.

Des services déconcentrés de l’Etat ont également bénéficié d’un appui au cours de l’année écoulée. Il y a eu la réalisation des murs de clôture du haut-commissariat, de la préfecture, du commissariat de la police nationale et de la brigade territoriale de gendarmerie.

Don de vivres aux personnes déplacées internes

Difficultés rencontrées

Notons que l’insécurité a occasionné le déplacement de 15 197 personnes vers Gorom-Gorom et la fermeture des services publics dans les villages tels que neuf CSPS sur quatorze, 67 écoles primaires sur 96 et trois écoles post-primaires fonctionnelles sur les dix existantes. Les inondations causées par les pluies diluviennes, elles, ont occasionné la destruction de 207 maisons et la mort de 150 animaux, emportés par les eaux.

200 hangards marchants ont été construits à Essakane Site

Perspectives

Malgré ces difficultés, le conseil municipal rêve grand pour 2021. Il envisage entre autres sur le budget communal, l’acquisition de 200 kits home, la réhabilitation de l’auberge communale, la construction de trois salles de classes électrifiées à l’école communale B, la construction d’un CSPS à Minougou, la construction d’un pont à la sortie sur la route Tasmakatt, la construction d’un mur de clôture de la maison de la femme de Gorom-Gorom.

Dons de vivres aux personnes déplacées internes

Le conseil municipal recherche également des financements pour la construction du barrage de Saouga, l’aménagement de deux mares à Gorom-Gorom d’un montant de 400 millions de FCFA, l’aménagement de voiries et caniveaux d’un montant de 375 millions de FCFA, la réalisation de 60 boutiques marchandes estimée à 100 millions de FCFA et d’une adduction d’eau potable simplifiée à 50 millions de FCFA. Pour la réalisation de ces infrastructures, le conseil municipal espère compter toujours sur le soutien que sont principalement l’Etat burkinabè et IAMGOLD Essakane.

Synthèse faite par HFB
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment