Formation sur les risques en management des entreprises : ACS Burkina livre sa première cuvée

La société ACS Burkina, en collaboration avec MGI-BFC de Tunisie et l’Institute of risk management de Londres, a formé des Burkinabè du 17 au 19 mars 2021 à Ouagadougou sur les risques en management des entreprises. La formation consistait à apprendre aux participants comment transformer les risques en opportunités.

Dans un monde en perpétuelle mutation, la gestion d’entreprise nécessite la maîtrise de plusieurs méthodes et outils pour assurer sa pérennité.

C’est ainsi que depuis plusieurs ans, la société ACS Burkina en collaboration avec MGI-BFC de Tunisie a entamé des négociations avec l’Institute of risk management (IRM) de Londres pour pouvoir former des Burkinabè sur place.

Alors, du 17 au 19 mars 2021, pour la première fois, des Burkinabè ont bénéficié d’une formation de l’IRM à Ouagadougou. Il s’agissait d’une formation sur les fondamentaux du risque en management des entreprises.

…pour la première fois dispenser cette formation…

Le représentant de ACS Burkina, Hamadé Ouédraogo, a expliqué que l’objectif était d’offrir aux Burkinabè une formation de haut niveau tout en restant au pays. « Depuis 3 ans, nous avons entamé les négociations avec nos partenaires pour que nous puissions pour la première fois dispenser cette formation qui est très prestigieuse mais qui nécessitait le déplacement à Londres et en version anglaise », a-t-il indiqué.

En outre, seules 15 places sont autorisées par l’IRM. Pour cette présente session au Burkina Faso, 13 participants se sont inscrits et finalement 9 ont effectivement participé à la formation.

Par contre, seulement 8 inscrits ont passé l’examen final. Les participants sont issus de divers secteurs. Il s’agit, entre autres, des experts comptables, des directeurs de sociétés, des auditeurs internes et des consultants.

Hamadé Ouédraogo a noté que la formation se faisait en présentiel et l’examen était en ligne. Cependant, il a ajouté que les admis ont la possibilité de poursuivre pour d’autres certifications dans le domaine des risques en management. Concernant le coût, il a affirmé qu’il était à la portée de tous car la formation est dispensée depuis Londres.

Nadia Yaich formatrice et membre de MGI-BFC en Tunisie
Nadia Yaich formatrice et membre de MGI-BFC en Tunisie

A écouter le représentant de ACS Burkina, cette première session de formation découle d’une série de formations qui répond aux standards internationaux en tenant compte d’une analyse de la spécificité des entreprises burkinabè.

Il a également annoncé que d’autres sessions sont programmées pour cette année 2021. Il s’agit d’une session à Bobo-Dioulasso en juillet, une autre à Tunis en août et à Ouagadougou en octobre.

La formatrice, Nadia Yaich, a souligné qu’il s’agissait de présenter et expliquer des outils pratiques pour permettre aux participants d’implémenter une démarche sur les risques en management. Aussi, de permettre aux participants de transformer les risques en opportunité.

…La formation a été très édifiante…

A l’issue de la formation, elle a précisé que les scores étaient très élevés. Ce qui a donné un taux de réussite de 100%.

« A travers cette formation, les participants ont eu des connaissances et des acquis nécessaires pour mieux structurer leur démarche. Une démarche de mise en place de risque management de façon scientifique et technique et surtout très pratique », a relevé la formatrice.

En plus, le représentant des participants, Ousseni Kirakoya, a indiqué que la formation a été très bénéfique. « La formation a été très édifiante. Chacun a pu intégrer de nouveau paradigme et de nouveaux paramètres pour traiter le risque. Dans un environnement en perpétuelle mutation, il faut s’adapter et se préparer à mieux prendre en charge ces risques. Cette formation nous a été très utile. Nous avons acquis des connaissances, des outils qui vont nous permettre d’améliorer notre démarche dans le cadre de la gestion des risques de nos entreprises », a-t-il déclaré.

Egalement, le représentant du ministre du commerce parrain de la cérémonie, Augustin Bambara, a salué l’initiative de cette formation.

En rappel, ACS Burkina SA est une société d’expertise comptable et d’audit qui a été créée par 4 experts comptables dont le président est Soumaila Ouédraogo. Ce dernier est le président de l’ordre des experts comptables. ACS Burkina SA comptabilise 12 années d’existence.

Jules César KABORE

Burkina 24

Related posts

Leave a Comment