Football : AFC, Vitesses FC et Colma AC remportent les championnats des petites catégories

Les championnats minimes (U-15), cadets (U-17) et juniors (U-20) ont désigné ce samedi 21 décembre 2019 leurs vainqueurs au cours des journées fédérales de football de jeunes qui se sont déroulées à Ouahigouya.

La Fédération burkinabè de football, à travers la ligue de football des jeunes, a offert à la ville de Ouahigouya une journée sportive ce samedi. Elle a organisé dans la Cité de Naaba Kango, les Journées fédérales de football de jeunes marquée essentiellement par les finales des championnats U-15, U-17 et U-20.

Pô chez les minimes, Bobo chez les cadets

Le bal des finales a été ouvert tôt dans la matinée par l’opposition AFC (Pô) contre Nakoun FC (Houndé). Les enfants de Pô, très techniques et avec une maitrise du ballon, se sont imposés sur la plus petite des marques (1-0), à l’issue d’un match très engagé et plaisant. Pour des jeunes de leur âge, le match était d’un très bon niveau.

Chez les cadets, les joueurs de Vitesse FC ont corrigé FABAO FC par six buts à zéro (1-6). Les Bobolais, dans un match maitrisé de bout en bout, ont démontré une fois de plus que seul le travail paie et que Bobo-Dioulasso demeure l’un des creusets des joueurs burkinabè.

Coup sur coup, les hommes de Mamadou Zongo dit Bebeto ont inscrit cinq buts puis leurs adversaires ont obtenu le but de l’honneur avant le sixième et dernier but du match. C’était véritablement la bérézina pour les joueurs de Toécé qui n’ont rien pu faire face aux assauts des Bobolais.

Bobo encore chez les juniors (2-2 ; t.a.b 6-7)

La finale attendue est celle disputée dans la soirée du samedi dernier et qui a opposé CFFAO de Ouahigouya à Colma AC de Bobo-Dioulasso. Après un début de match très engagé, les joueurs de Ouahigouya ont été cueillis à froid à deux reprises dans la première partie du jeu. « Les Bobolais laissent l’adversaire faire le jeu et ils viennent marquer », analyse un confrère.

Le deuxième but vient jeter un silence dans l’enceinte du stade municipal de Ouahigouya. A la pause, l’entraineur de CFFAO trouve les mots justes pour galvaniser ses joueurs. Le match reprend avec une plus grande détermination des hôtes. Eux aussi, coup sur coup, ils rétablissent la parité dans le match. Les supporters redonnent de la voix pour les pousser à la victoire finale. Rien n’y fit parce que les joueurs de Bobo avaient compris qu’il fallait sauver les meubles.
La partie finit sur le score de deux buts partout. Le juge fait recours aux tirs aux buts pour départager les deux formations. Les joueurs de Colma AC se montrent plus adroits en réussissant sept tirs contre six pour les joueurs de Ouahigouya.

Les deux équipes sont reparties avec des jeux de maillots, des ballons et des bourses pour les joueurs. Le vainqueur a également reçu un trophée des mains du président de la Fédération burkinabè de football et du représentant du parrain de la journée.


Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment