Elections en Allemagne et en Islande, mariage pour tous en Suisse… les cinq infos à retenir du week-end

La succession d’Angela Merkel commence à se dessiner. Dimanche, les quelque 60,4 millions d’électeurs allemands étaient appelés à voter aux législatives pour désigner la nouvelle majorité et, par suite, celui ou celle qui succédera à la chancelière après ses seize années au pouvoir.

Alors que les bureaux de vote ont fermé à 18 heures, les premières estimations à la sortie des urnes confirment un scrutin très serré. Selon la télévision publique allemande ZDF, les sociaux-démocrates du SPD arrivent en tête avec 26 % des voix. Suivent de près la CDU-CSU d’Armin Laschet avec 24 %, puis les Vert d’Annalena Baerbock avec 14,5 %. Les libéraux du FDP totalisent 12 % des voix, l’AfD (extrême droite), 10 %, et Die Linke (gauche), 5 %. Le dépouillement se poursuit, d’autres estimations donnent le SPD et la CDU-CSU à égalité (25 %). Les sociaux-démocrates comme les conservateurs revendiquent tous deux la formation du prochain gouvernement.

Lire aussi  Deux voix, un nombre fluctuant de députés, des coalitions quasi obligatoires : les particularités des élections allemandes
  • En France, le candidat des Républicains à la présidentielle sera choisi lors d’un vote des adhérents en congrès

Eric Ciotti, Christian Jacob et Damien Abad lors de la réunion de rentrée des parlementaires du parti Les Républicains (LR) a Nîmes, le 9 septembre 2021. 

Les adhérents des Républicains (LR) ont tranché la question de la meilleure façon de désigner leur représentant à l’élection présidentielle. Samedi, le président du principal parti de droite, Christian Jacob, a annoncé qu’une large majorité des militants encartés s’étaient exprimés en faveur de l’option du congrès (58 %), au détriment de la primaire.

Cette option ouvre la porte à une participation de Xavier Bertrand, en tête des sondages sans écraser ses concurrents, et qui serait « prêt à se soumettre » à un congrès même s’il refuse une primaire, selon Christian Jacob. Ce congrès sera mis sur pied sous la houlette d’un comité d’organisation comprenant « un représentant de chacun des candidats ». Pour l’instant se sont déclarés Valérie Pécresse (ex-LR) et Michel Barnier, partisans d’une primaire ouverte, ainsi qu’Eric Ciotti et Philippe Juvin. Christian Jacob a exclu que le polémiste d’extrême droite Eric Zemmour, qui n’est pas encore officiellement candidat, puisse participer à ce congrès.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi  Présidentielle 2022 : Les Républicains désigneront leur candidat lors d’un congrès
  • Législatives en Islande : plus de 47 % de femmes parmi les nouveaux élus

La première ministre, Katrin Jakobsdottir, a voté à Reykjavik, samedi 25 septembre 2021. 

L’Islande a brièvement cru être devenue le premier pays en Europe avec une majorité absolue de femmes au parlement, mais un recomptage dimanche soir des résultats finaux des élections les a finalement fait repasser sous la barre des 50 %.

A la suite de ce nouveau comptage qui a changé quelques voix dans une des six circonscriptions du pays, du fait du très complexe système électoral islandais, trois femmes ont perdu le siège qui leur était promis et la part des députées dans l’Althing, le parlement islandais, est retombée de 33 à 30, soit 47,6 % des sièges, a fait savoir Ingi Tryggvason, le président de la commission électorale locale.

Ce dernier recomptage reste un record en Europe : selon des données compilées par la Banque mondiale, la Suède occupait jusqu’ici la première place avec 47 % de députées. Dans le reste du monde, cinq pays ont actuellement au moins une moitié de femmes au parlement, selon l’Union interparlementaire internationale : le Rwanda (61 %), Cuba (53 %), le Nicaragua (51 %) ainsi que le Mexique et les Emirats arabes unis (50 %).

Mise à jour le 26 septembre à 22 h 53 : les femmes ne sont plus majoritaires au parlement islandais après un recomptage, contrairement à ce qui avait été annoncé précédemment

  • Les Suisses se prononcent largement en faveur du mariage pour tous

Des couples posent lors d’une séance de photos pendant la journée du référendum national sur le mariage pour tous, à Berne, le 26 septembre 2021. 

Selon les résultats définitifs communiqués par le gouvernement fédéral dimanche, les Suisses se sont prononcés à 64,1 % en faveur du mariage pour tous. Tous les cantons du pays, même les plus conservateurs, ont voté pour. Les premiers mariages entre couples de même sexe devraient pouvoir avoir lieu à partir du 1er juillet 2022, a fait savoir Karin Keller-Sutter, conseillère fédérale chargée de la justice.

Avec ce oui retentissant, la Suisse s’aligne sur la grande majorité des pays d’Europe occidentale. Les Pays-Bas ont ouvert la voie dès 2001. En France, le mariage pour tous est légal depuis 2013, en Allemagne, depuis 2017.

  • Les sages-femmes en grève ce week-end pour plus de reconnaissance

Une femme tient une pancarte sur laquelle on peut lire « sage-femme, métier formidable, statut fort minable », lors d’une manifestation à Strasbourg, le 8 mars 2021. 

Depuis le début de l’année, elles sont déjà descendues cinq fois dans la rue pour réclamer reconnaissance et effectifs. Prévu sur trois jours, de vendredi à dimanche, le mouvement de grève national à l’appel de plusieurs organisations de sages-femmes pour la reconnaissance de leur profession était « très suivi » samedi, selon l’Organisation nationale syndicale des sages-femmes (ONSSF).

Selon l’ONSSF, l’une des deux principales organisations syndicales de la profession, « plus de 50 % des cabinets de sages-femmes libérales se sont signalés comme étant fermés ce week-end », soit « plus de 3 000 cabinets ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi  Les sages-femmes mettent la pression sur le gouvernement pour revaloriser leur profession

Et aussi…

Sénatoriales des Français de l’étranger. Ségolène Royal essuie un revers majeur.

Royaume-Uni. Face à la pénurie d’essence, Boris Johnson ouvre les visas aux camionneurs étrangers.

Inde. Des dizaines de milliers de personnes évacuées à l’approche du cyclone Gulab.

Cyclisme. Julian Alaphilippe et Elisa Balsamo sacrés champions du monde.

Le Monde

Related posts

Leave a Comment