Elections 2020 au Burkina : Depuis les Cascades, Eddie Komboigo promet de ramener la paix et la quiétude une fois à Kosyam

Le 5 novembre 2020 aura été une journée marathon pour le CDP, le Congrès pour la démocratie et le progrès, dans les Cascades. En effet, arrivée dans la matinée, la forte délégation, avec à sa tête le candidat Eddie Komboigo, a animé deux meetings ; l’un à Sindou, dans la province de la Léraba dans la matinée, et l’autre dans l’après-midi à Banfora, chef-lieu de la Comoé et de la région des Cascades.

Au cours de ces meetings, la question de l’insécurité était au cœur des échanges. Pour l’ancien parti au pouvoir, la priorité des priorités c’est de ramener rapidement la paix et la quiétude au Burkina Faso. Il estime que l’insécurité a tellement endeuillé le pays et les Burkinabè ont suffisamment souffert durant les cinq ans de gouvernance du Mouvement de peuple pour le progrès. Il estime que le Burkina mérite mieux que la gouvernance actuelle.

Alors qu’il s’adressait à ses militants depuis la belle cité du paysan noir, le président de l’ex majorité apprenait que le président-candidat Roch Kaboré lançait une flèche depuis Bobo-Dioulasso en ces termes : « J’entends des gens dire que quand ils seront élus ils négocieront avec les terroristes. Ça veut dire qu’ils les connaissent. S’ils ne les connaissent pas, comment ils vont négocier ? »

La réplique d’Eddie Komboigo : « Quelle honte de répondre de cette manière. Un chef d’Etat doit être conscient et consciencieux. Il doit prendre l’engagement de protéger le territoire et les habitants. » Pour le candidat du Komboigo, le disque des dirigeants actuels est rayé. Et c’est inadmissible de penser qu’un Burkinabè, un parti aussi structuré que le CDP pourrait aller comploter contre sa nation.

Il est convaincu que son parti va reprendre le pouvoir perdu dans la rue, lors des évènements d’octobre 2014, dans les urnes le 22 novembre. Il promet une fois élu, de ne ménager aucun effort pour ramener la paix et la quiétude sur l’ensemble du territoire burkinabè par tous les compromis. Il en appelle aux populations du Burkina Faso et des Cascades en particulier à voter utile le 22 Novembre, à voter le Congrès pour la démocratie et le progrès aussi à la présidentielle qu’aux législatives pour un changement qualitatif.

Les représentants des sages du parti, des femmes et des jeunes ont réaffirmé tour à tour l’engagement et la détermination des populations des Cascades à soutenir le parti de l’épi et de la daba pour une victoire éclatante au soir du 22 novembre.

K G M
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment