Education : Les établissements scolaires seront désinfectés

En plus de l’éducation à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication pour diffuser les enseignements, le Ministère de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales prévoit la réouverture progressive des classes. Mais dans le respect des mesures barrières. Face à la presse ce vendredi 24 avril 2020, le Pr Stanislas Ouaro a expliqué le plan de réouverture des établissements que son département compte déployer.

La date de reprise des cours arrêtée par le gouvernement reste le 28 avril 2020 soit dans quatre jours. Pour l’instant, même si tout porte à croire que la reprise connaitra un nouveau report, le Ministère de l’éducation nationale se prépare déjà. Ainsi, son Plan de riposte au Covid-19, adopté en Conseil des ministres du 16 mars 2020 prévoit le plan de continuité du système éducatif avec pour mission de maintenir les élèves dans la dynamique de l’apprentissage et le plan de réouverture progressive des établissements.

Dans ce deuxième volet, des précautions sont prévues par le département de Stanislas Ouaro pour éviter la propagation de la maladie à Coronavirus. Parmi ces précautions figure en première place la désinfection des établissements scolaires. « La désinfection va concerner les établissements scolaires des localités où des cas confirmés du Covid-19 ont été enregistrés », a indiqué Pr Ouaro. A la date du 23 avril, neuf des treize régions ont enregistré des cas de coronavirus au Burkina.

Outre cela, la mesure gouvernementale du port obligatoire des masques sera également respectée dans les établissements. Pour cela, le gouvernement va confectionner, avec l’appui de l’armée, 12 millions de masques pour les 5 millions d’élèves, d’enseignants et de personnel administratif. Chacun d’eux bénéficiera gratuitement de deux masques lavables. « Ces masques seront confectionnés avec du tissu 100% coton (Faso dan Fani) », rassure le Ministre de l’éducation nationale.

Le lavage des mains sera également obligatoire pour tous les élèves, enseignants et personnel administratif. Pour cela, le gouvernement s’engage à doter ces structures de savon et de dispositifs de lave-mains. « Dans chaque établissement scolaire il sera mis en place un dispositif adapté aux réalités du milieu pour le lavage des mains avec le concours des APE/AME/COGES et autres partenaires de l’éducation », a précisé le Pr Ouaro.

Des mesures administratives et pédagogiques seront également prises. Il s’agira du réaménagement du calendrier de l’année scolaire, un enseignement sur les mesures de prévention du covid-19 et des évaluations pour lesquelles une directive du Ministère précisera les modalités.

Toute cette batterie de mesures vise à sauver l’année en cours car selon le Pr Stanislas Ouaro, « une année blanche sera un sacrifice mortel pour tous les acteurs de l’éducation ».

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment