Crise CMBF : l’Iman Aboubacar SANA, comme anti douleur circonstanciel

En vue de favoriser l’union au sein de la communauté musulmane, il faut désigner l’Iman Aboubacar SANA comme président intérimaire de la communauté musulmane. Et ce, pour une année en vue de faciliter une large concertation de tous les acteurs de la crise. C’est la proposition du collectif des associations Islamiques, des imans, des maîtres coraniques, des jeunes musulmans du Centre, réunit ce 31 août 2020.

La crise qui prévaut au sein de la communauté musulmane interpelle le collectif des associations islamiques à agir.

Selon ce collectif, le grand Imam est la personne indiqué pour prendre cette présidence de façon temporaire.
« Si aujourd’hui nous ne prenons pas le grand Iman, donnez-moi un seul exemple qui peut faire l’unicité, il n’y a pas. Tout ce qui fait le bruit n’ont pas ce crédit. Nous pensons que le grand Iman est l’alternative pour nous et l’administration publique », indique El Hadj Lassané Kouanda.

Cet Iman, selon le collectif, doit être chargé de la mise en place d’un comité ad’hoc qui se chargera de mettre en place tous les mécanismes de gestion de la crise. Afin d’organiser un congrès unitaire pour désigner la nouvelle équipe de la communauté musulmane.

Le collectif des associations islamiques invite les autorités administratives et politiques à intervenir afin que le grand Iman Aboubacar Sana puisse assurer l’intérim dans la paix et la cohésion sociale.

Nafisatou VEBAMA

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment