Covid-19 : 400.000 doses de Sinopharm pour renforcer l’offre vaccinale au Burkina

Le Burkina Faso a reçu de la République populaire de Chine, 400.000 doses de vaccins Sinopharm dans le cadre de la lutte contre le covid-19. Ces vaccins, assortis de seringues, ont été réceptionnés à l’aéroport international de Ouagadougou le samedi 18 septembre 2021 par la ministre délégué chargée de l’intégration et des Burkinabè de l’extérieur et l’ambassadeur de Chine au Burkina. D’une valeur d’un peu d’un milliard de FCFA, ces doses viennent renforcer l’offre vaccinale.

En offrant 400.000 doses du vaccin anti-covid-19 Sinopharm au Burkina Faso, la Chine concrétise la promesse faite par son président d’offrir 100 millions de doses de vaccins aux pays en développement au cours de l’année 2021. A travers ce don, la Chine vient témoigner une fois de plus son soutien au Burkina Faso dans la lutte menée contre le covid-19.

Un flacon de Sinopharm

Pour la ministre délégué chargée de l’intégration et des Burkinabè de l’extérieur, Clarisse Mérindol/Ouoba, ce geste vient aussi renforcer les liens d’amitié et de coopération qui existent entre les deux pays. C’est pourquoi elle a, au nom du peuple burkinabè, exprimé toute sa gratitude pour ce don. A l’en croire, ce don va renforcer les capacités du Burkina dans la riposte contre le covid-19.

« 400.000 doses qui viennent s’ajouter à 400.000 autres doses d’astrazeneca et Johnson and Johnson, vont permettre d’intensifier la lutte contre la pandémie. Il ne nous reste plus qu’à aller sur le terrain et interpeller l’ensemble des citoyens, à nous sensibiliser mutuellement pour que nous puissions, dans un avenir très court, éradiquer cette pandémie qui n’est pas du tout une illusion mais qui prend des vies malheureusement », a-t-elle laisser entendre.

L’ambassadeur de Chine et la ministre délégué échangeant les actes de remise

Le vaccin Sinopharm, dont l’efficacité est de 79%, a été certifié par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Chaque flacon de vaccin contient deux solutions pour deux personnes. Selon l’ambassadeur de Chine au Burkina, Li Jian, le vaccin se révèle être une solution dans la prévention et le contrôle de la maladie. C’est pourquoi son pays a fourni plus de 990 millions de doses de Sinopharm à plus de 100 pays dans le monde pour les soutenir dans leur lutte contre la pandémie du covid-19.

« Le vaccin ne peut pas éviter tout genre de risques de contamination mais il peut éviter le pire. La mortalité ou la gravité de la maladie puisse être réduit considérablement. Avec le vaccin, on peut construire une immunité collective humanitaire », a-t-il soutenu. Il n’a pas manqué d’inviter les populations à se faire vacciner, afin de se donner toutes les chances de bouter le coronavirus hors des frontières du Burkina.

Photo de groupe autour des vaccins

Il faut noter que ce don de 400.000 doses constitue la première partie de la dotation du Burkina en vaccins Sinopharm. La deuxième tranche sera bientôt livrée sur demande du gouvernement burkinabè et la quantité pourrait être, selon l’ambassadeur de Chine, supérieure ou égale à 400.000 doses.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment