Convergence des partis politiques à la mouvance présidentielle : << Il faut se réjouir que la majorité se renforce>>, (Benewendé Sankara)

L’alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP) a tenue une conférence ce 04 mars 2021. Il était question de la nouvelle configuration du paysage politique burkinabè et la mise en place du gouvernement.

Plusieurs partis politiques qui rejoignent la majorité et pour Me. Benewendé Sankara, il n’y a pas de quoi craindre à ce que le Burkina Faso se retrouve à un parti unique. << le Burkina Faso a un cadrage en ce qui concerne la charte des partis politiques. Donc on a des textes qui créent une majorité et une opposition. Il faut se réjouir que la majorité se renforce. Il faut consolider les acquis et défendre le programme pour lequel le chef de l’État est élu. Nous sommes heureux de savoirs que les partis politiques viennent renforcer ce combat>>, affirme t-il.

Vincent Dabilgou trouve qu'<<Il ne faut pas que les gens voient la politique comme étant, on est divisé, on est de l’opposition, on est de la majorité, on y restera. Nous qui sommes là, si y’a un problème parce que la vision aurait changé, on peut repartir de l’autre côté. Ce n’est pas figé du tout>>

Les élections municipales ont été reportées ce qui succite de vives critiques parce que les députés n’ont pas eu de “lenga” (ndlr: bonus)

Me Benewendé Sankara, membre de l’APMP explique que les contextes ne sont pas les mêmes. Ainsi les deux situations avaient été déjà appréciées au niveau du dialogue politique et pour les députés c’est dans un contexte différent que celui des maires. <<Parce qu’il fallait lire et relire la loi notamment le code sur les collectivités territoriales et cela avait été acté donc on savait déjà qu’il fallait reporter au moins d’un an pour les municipales et pour les députés, il fallait modifier le code électoral et l’adapter au réalité>>.

Nafisiatou VEBAMA

İnfowakat.net 

Related posts

Leave a Comment