Buzz de la semaine : le recensement de la population qui fait du bruit

Les agents chargés du recensement de la population recrutés par l’Institut national de la statistique et la démographie (INSD) dénoncent une gestion déséquilibré dans le processus mis en place pour le recensement.

Ils disent rencontrer des difficultés quant-à leur paiement et l’équipement mis à leur disposition. l’INSD demande que le travail soit entièrement fait avant que la dernière tranche de paiement ne soit rendue. Après plusieurs discussions, les agents ont finalement fait le travail. Le bilan des opérations du dénombrement a été fait vendredi 14 février 2020.

20135 agents recenseurs ont été mobilisés. Pour les agents, toutes les conditions n’étaient pas réunies pour faire le dénombrement. Ils dénonçaient entre autres la mise à leur disposition de cartes démographiques de 2012. << Pourtant, beaucoup de maisons et rond points ont disparu>> , témoigne un agent recenseur. Il faut aussi noter l’inexistence de certaines zones sur la carte.

La question financière n’est pas en reste, << on pensait qu’on allait recevoir 50 % au début du recensement et 50 % à la fin>>,indique un agent recenseur. Mais, à leur grande surprise, ils ont reçu 25 %. L’insd dit ne donner les 25 autres pourcentages qu’après 50 % du travail effectué et la dernière tranche à la fin. Les responsables de l’insd rassurent que les deux premières tranches ont été réglées. La troisième tranche est en traitement dans les provinces et sous réserve de ramassage des outils de recensement et le contrôle des listes de présences des agents recenseurs.

En plus de ces problèmes de gestions et financiers, il y a aussi la situation sécuritaire qui ne permet pas aux recenseurs d’arriver dans certaines communes.

Du bilan, il ressort que 09 communes n’ont pas été prises en compte pour le dénombrement de la population. 59 l’ont été partiellement. Ce qui veut dire que le nombre exact de la population est entre guillemets. <<La réalisation du dénombrement dans un contexte sécuritaire très particulier a constitué un défi majeur. Le dénombrement de la population a été menées dans 95% des zones de dénombrement >>, affirmait le directeur de la démographie, Adama Tiendrebeogo.

Les résultats provisoires seront connus en avril 2020 et ceux définitifs en août 2020.

Nafisiatou Vebama
Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment