Burkina : « L’opposition politique n’a pas le monopole du souci sécuritaire », réplique le secrétaire exécutif du MPP, Lassané Savadogo

Dans sa conférence de presse de ce lundi 12 juillet 2021 sur des sujets liés à l’actualité nationale, la direction politique nationale du parti au pouvoir (le Mouvement du peuple pour le progrès, MPP) a salué les récentes initiatives du président du Faso, Roch Kaboré, dans la dynamique de la lutte contre le terrorisme.

Il s’agit notamment du remaniement ministériel et des échanges directs avec les composantes de l’armée. Le président du MPP, ancien ministre de la sécurité, Simon Compaoré, promet plus de résultats dans les « semaines et mois à venir ». Le parti appelle donc à une meilleure coordination des actions des forces et acteurs sur le terrain, pour efficacement faire barrage au phénomène terroriste.

« L’opposition politique n’a pas le monopole du souci sécuritaire. Depuis longtemps, quand on écoute les responsables du CFOP (Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso, CFOP-BF : ndlr), l’impression qu’ils donnent, c’est que ce sont eux qui sont soucieux des questions sécuritaires, et comme si à l’inverse, au niveau du pouvoir, ce souci n’existait pas », pose le secrétaire exécutif du MPP, Lassané Savadogo.

A l’en croire, s’il y a quelqu’un qui se soucie de la sécurisation du Burkina, des Burkinabè et de leurs biens, c’est bel et bien le président du Faso, et avec lui, le gouvernement et la majorité présidentielle. « Il faut que ce message-là soit suffisamment clair », renvoie M. Savadogo.

C’est pourquoi s’est-il interrogé sur la motivation de l’opposition politique, lorsqu’elle pose l’inscription de la question sécuritaire au rang de priorité pour la reprise du dialogue politique. Selon Lassané Savadogo, cette question n’a jamais souffert de tergiversations dans le cadre du dialogue politique, elle a toujours été inscrite comme priorité.

O.L
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment