Burkina : Les transporteurs accusent leur ministre de tutelle de semer la confusion dans leur camp

La Faitières unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB) accuse son ministère de tutelle de semer le trouble au sein des transporteurs. C’était ce 27 janvier 2021 lors d’un point de presse. Du point de vue de la faitière, le ministre Vincent Dabilgou veut imposer le Haut conseil des transporteurs (HCT) qui a obtenu son récépissé par erreur. Instrument qu’il veut utiliser pour diviser les transporteurs.

« Le ministre a fabriqué le HCT pour diviser les transporteurs. Au lieu d’œuvrer à la cohésion entre les transporteurs, il se retrouve être l’artisan de la division en cultivant la haine », fulmine Bonaventure Kéré, le secrétaire général de la FUTRB.

Selon la FUTRB, la décision de créer une faitière est intervenue suite au constat de l’existence de 19 structures légales qui interviennent dans le secteur du transport routier. Ainsi dès février 2020, 16 structures se sont réunies pour former la faitière et les trois (03) autres se sont retenues.

Par la suite, elle a été contacté par le ministre d’Etat pour informer de l’existence d’un récépissé octroyé par erreur au trois structures qui ont formé une association du nom de Haut conseil des transporteurs (HCT). En juillet 2020, le Premier ministre a confirmé par correspondance que la faitière est la seule interlocutrice du gouvernement dans le secteur des transports routiers.

La FUTRB indique que malgré cette confirmation, le ministre des transports persiste à vouloir imposer aux transporteurs et au gouvernement cette association.

La FUTRB appelle les premières autorités à interpeller le ministre des transports afin qu’il respecte les engagements qui ont été signés.

Nafisiatou Vebama

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment