Burkina : Lancement du tri sélectif des déchets à Ouagadougou

La mairie de Ouagadougou a lancé officiellement ce vendredi 31 janvier 2020, le tri sélectif des déchets dans le cadre projet « Moins de déchets, plus d’opportunités : l’économie verte au service des micro, petites et Moyennes Entreprises de la ville de Ouagadougou ». Ce projet a pour ambition d’amener les populations à adopter de bonnes pratiques en termes de consommation et de productions durable.

La ville de Ouagadougou génère six cent mille (600 000) tonnes de déchets par an avec un taux de collecte inférieur à 50%, selon le Maire de la ville de Ouagadougou, Armand Beouindé. C’est pourquoi, son institution a lancé le projet pilote du tri sélectif des déchets. Le concours du meilleur arrondissement a également  été lancé.

Pour le maire de Ouagadougou, Armand Béouindé, c’est un projet phare pour la salubrité de la ville de Ouagadougou. « La quantité de déchets produits dans cette ville est énorme et nous manquons de moyens pour pouvoir transporter tous ces déchets produits vers le centre de traitement. C’est pourquoi, nous avons saisi l’opportunité du projet que l’Union Européenne a lancé avec l’ONG ACRA, pour lever un financement, afin de faire un projet pilote », a-t-il déclaré.

Les autorités à la cérémonie 

Ce projet consiste à inculquer à la base, dans les foyers dans les ménages, les bonnes pratiques, selon les nouveaux paradigmes. Selon le maire, l’avantage « c’est d’abord, de pouvoir  faire de ces déchets une opportunité, parce qu’on mélange tous les déchets. On ne peut rien faire, on les jette à la poubelle. Mais quand on les trie, les sachets à part, les déchets organiques à part, le papier à part, après nous pouvons faire facilement le recyclage. Le 2e avantage, c’est que le poids de ces déchets diminue au transport parce que la partie à recycler, va aller à destination de ceux qui ont intérêt et la partie à transformer ou à faire du  compost, va aller au centre d’enfouissement et le traitement des déchets ».

Pour le Larlé Naaba Tigré, le tri sélectif est une bonne démarche qui va consister à sélectionner les ordures. « A travers cette démarche, nous allons créer des opportunités d’emploi, du compost encore meilleur pour nos cultures domestiques et nos cultures céréalières (…). Ces centaines de milliers de tonnes qui ont été jetées, qui cependant contenaient des richesses vont être récupérées et valorisées », a-t-il affirmé.

Le projet « Moins de déchets, plus d’opportunités : l’économie verte au service des Micro, Petites et Moyennes Entreprises de la ville de Ouagadougou » est financé par l’Union Européenne à hauteur de 1 333 348 euros et s’étend sur 3 ans.

Pour Patrique Houben, représentant de l’Ambassadeur chef de l’Union Européenne, l’activité de tri sélectif s’avère incontournable. « Il permet non seulement de réduire les quantités de déchets, les coûts liés à leur traitement mais aussi surtout d’améliorer le cadre des populations ».

Au cours de la cérémonie de lancement, quelques ménages  ont reçu des mains des  autorités communales, trois types de poubelles chacun. Il s’agit d’une poubelle pour le plastique, une  pour les fermentescibles et une pour  le vrac. Les associations ont également reçu des charrettes pour la bonne collecte des ordures.

Remise officielle  de poubelles à un ménage

Les zones concernées par le projet « Moins de déchets, plus d’opportunités : l’économie verte au service des micro, petites et Moyennes Entreprises de la ville de Ouagadougou » sont les arrondissements 3, 4, 5 et 11 de la ville. Il va s’étendre plus tard sur l’ensemble du territoire communal.   

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24

Related posts

Leave a Comment